Après les femmes et les jeunes, les seniors

| mar, 20. mar. 2012
Le PS et le PDC fribourgeois envisagent de développer des groupes seniors, à l’image des sections jeunes.

PAR DOMINIQUE MEYLAN

Le nombre de personnes âgées ne cesse d’augmenter en Suisse. Pourtant, cette population est peu représentée en politique. Une nouvelle dynamique s’amorce dans le canton avec la création de groupements seniors. Au PDC et au PS, le mouvement est lancé.
Les démocrates-chrétiens possèdent déjà une certaine expérience, puisqu’il existe un mouvement 60+ depuis 2006 en Singine. «Nous sommes en train de donner une impulsion pour la création de nouveaux groupes, explique Anton Brülhart, membre du comité 60+ singinois et suisse. Les premières démarches sont en cours.»
L’expérience serait plutôt positive. Le noyau du mouvement 60+ est constitué de membres du PDC, anciennement élus ou simples militants. «Ils arrivent quand ils atteignent 65 ou 70 ans, lorsqu’ils ont vraiment commencé leur retraite.» Les activités sont variées. «Nous nous efforçons de ne pas avoir un programme uniquement tourné vers la politique, mais aussi vers la vie. Avec des sujets qui touchent les seniors, comme la sécurité, les perspectives en matière de santé, etc.» Le groupement 60+ organise notamment des conférences qui attirent un large public.
Lors des dernières élections au Grand Conseil, Margrit Heller-Holenstein, de Wünnewil, représentait le groupement PDC 60+. Elle a été soutenue de manière ciblée, mais n’a pas été élue. Pour Anton Brülhart, les retraités ne sont pas négligés par les autorités. «Mais les électeurs ont parfois l’impression qu’un mandat politique ne peut pas être confié à un senior. Leur représentation n’est pas une idée encore bien acquise.» Selon le démocrate-chrétien, il reste une réflexion à faire dans la société, avant d’amorcer une révolution comparable à l’introduction du droit de vote des femmes.


Des exemples alémaniques
Chez les socialistes, l’impulsion vient du parti suisse (PSS). Un groupe de travail se penche sur cette problématique depuis plusieurs mois. Une lettre est parvenue début mars aux comités cantonaux, les incitant à envoyer deux délégués dans un comité central qui se chargera d’élaborer un projet définitif. La décision finale sera prise début septembre.
Le président du PS fribourgeois David Bonny est ravi de l’idée. Il prévoit la constitution d’un tel groupement dans les prochains mois. «C’est en bonne voie. L’idée est de commencer avec un petit comité, qui s’agrandira ensuite.» Le parti a même pris les devants, puisqu’il a accepté la semaine dernière, la future présence d’un membre du groupe 60+ au sein de son comité directeur.
De telles sections existent déjà dans plusieurs cantons suisses alémaniques. Karl Gruber, qui œuvre au sein du groupe de travail du PSS, est coprésident du groupement des membres du PS de plus de 60 ans du canton de Zurich. «Nous avons l’impression qu’il faut s’engager pour ne pas être négligés.» Ce qui ne veut pas dire que les autres générations ne prennent pas les seniors au sérieux. «Au contraire, elles écoutent ce que nous avons vécu. Il faut dire que certaines batailles se répètent.»


Pas de quotas
Pour Karl Gruber, les buts d’un tel groupement sont divers. C’est une manière d’offrir une nouvelle dynamique aux retraités socialistes, de défendre des thèmes spécifiques et d’encourager les échanges avec les jeunes. L’idée n’est pas de constituer des listes seniors lors des élections. «Nous ne voulons pas de quotas, mais ce serait bien que des gens de notre génération soient représentés au niveau parlementaire.» Les questions d’organisation devront être réglées plus précisément dans les statuts définitifs, qui n’ont pas encore été adoptés.
L’UDC possède également une association senior au niveau suisse, depuis de longues années. Côté romand, il existe un groupe de réflexion. «Nous n’avons pas de velléités de le développer davantage, rapporte Claude-Alain Voiblet. Cela fait un moment qu’il n’est plus activé.» Le coordinateur romand de l’UDC estime qu’on ne peut comparer les militants seniors aux sections jeunes. «Chez les jeunes, il y a une très forte dynamique. Ils veulent vraiment faire une politique différente.»

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...