Virus de la Glâne contracté

| ven, 11. mai. 2012
Le coup de ciseaux et la reconnaissance du parcours effectués par le skieur Beat Feuz, les allées du Comptoir de Romont sont désormais accessibles à tous.

PAR LARA GROSS


«La crise, c’est dans la tête!» Inauguré hier en présence des autorités de Romont, du district et du canton, le 24e Comptoir de Romont se veut à l’image de la Glâne: dynamique, comme l’a souligné Willy Schorderet dans son discours. Pour donner le coup d’envoi de cette nouvelle édition, point de ballon ou d’arbitre, mais le deuxième du classement de la Coupe du monde de descente et du général, Beat Feuz.
Avant d’entamer la descente des allées qui parcourent les stands des 120 exposants participant à la foire de la Glâne, les officiels ont procédé à quelques échauffements. Accueillies sur le stand de l’Office cantonal de la navigation, les autorités ont écouté les recommandations de son directeur, Marc Rossier. «Vous pourrez rafraîchir vos connaissances par le biais d’un test sur la circulation routière… dont le résultat ne débouche pas sur un éventuel retrait de permis!»
Roger Brodard, syndic de Romont, a, lui, rappelé la souplesse nécessaire à tous les acteurs se lançant à l’assaut du Comptoir. «Les entreprises du district ont su, comme dans la fable du roseau, plié. Mais aujourd’hui, elles sont plus présentes que jamais dans le paysage du district.» Un tissu économique salué à de nombreuses reprises par le préfet Willy Schorderet. «Les Glânois sont vrais et solides. Les entreprises de la région ont cru en notre district. Nous les remercions d’ailleurs d’avoir rendu ça contagieux…»


Sens interdit pour Georges Godel
L’entreprise ayant contracté le virus: Nespresso. La multinationale a été citée dans tous les discours. Une banderole a même été déployée sur le stand de la Jeune chambre internationale, remerciant la multinationale d’avoir choisi le chef-lieu pour installer son troisième centre de production de capsules. «Les Glânois ont de quoi être fiers avec la venue de Nespresso, les travaux de la route Romont-Vaulruz entamé dans les temps et le RER, a énuméré le président du Gouvernement Georges Godel. Il faut le dire, même si les Glânois sont parfois plus modestes que d’autres.»
Le conseiller d’Etat n’a pas manqué de saluer la présence de l’un des invités d’honneur: le Canada. Et de faire rire l’assemblée en relatant une histoire vécue lors d’un séjour à Québec. «Je me suis fait arrêter par la police canadienne car je m’étais engagé dans un sens interdit. Lorsqu’elle m’a demandé d’où je venais, j’ai répondu “d’Ecublens”!»


Objectif 50000 visiteurs
Le stand à la feuille d’érable attend tous les curieux pour tester les spécialités culinaires canadiennes. «Un excellent moyen de nouer un premier contact avec le pays qui est le mien, a déclaré Annie Dubé, conseillère commerciale principale de l’ambassade du Canada, venue de Berne pour l’occasion. Si le Canada fait deux fois la taille de la Suisse, nous avons toutefois de nombreux points communs. Nos pays sont à la fois multilingues et multiculturels et ils ont noué de nombreux contacts. Notre Premier ministre est déjà venu quatre fois en visite ces trois dernières années.»
Ne reste désormais plus qu’à tenir le rythme des grands sportifs pour un Comptoir qui dure jusqu’au 20 mai avec l’objectif affiché de franchir et même de dépasser la barre des 50000 visiteurs.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...