La Veveyse constituée de trois ou de quatre communes

Michel Chevalley ne l'a pas caché: à la fin de la législature en cours, il n'y aura aucune fusion supplémentaire. A plus long terme, en revanche, le préfet imagine deux visages possibles pour la Veveyse, avec trois ou quatre communes.

Le préfet de la Veveyse propose un district à trois ou quatre projets. Trouvez-vous ce projet…

Dans les deux scénarios retenus par Michel Chevalley, Châtel-St-Denis et Remaufens renoueraient des liens brisés il y a plus de 200 ans. En Basse-Veveyse, Attalens, Bossonnens et Granges s'allieraient pour constituer une commune de plus de 5000 habitants. Quant à la Haute-Veveyse, il l'imagine soit scindée en deux avec Le Flon et St-Martin d'un côté et La Verrerie et Semsales de l'autre, soit unie.

Pour le préfet, le scénario qui réponderait le mieux aux défis de l'avenir des communes est celui à trois communes, chacune pesant plus de 4000 habitants. Cette masse critique leur permettrait notamment de se doter d'un service technique.

Comme aucune commune veveysanne n'a de besoin immédiat de fusionner, Michel Chevalley estime que la seule chose qui pourrait accélérer le mouvement vers une fusion serait la remise en question de certains cercles scolaires lors de l'entrée en vigueur de la nouvelle Loi scolaire.

Commentaires

Je pense qu'il serait mieux de fusionner toutes les communes pour n'en former plus qu'une

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.