L’arrivée de Nespresso va bouleverser Romont

| mar, 28 aoû. 2012
L’arrivée de Nespresso implique de prévoir l’avenir de la commune. D’ici à 2015, la localité pourrait accueillir 1000 âmes de plus. Routes, logements ou encore crèches doivent être planifiés.


PAR LARA GROSS


Où seront logés les nouveaux habitants? Comment se déplaceront les futurs employés? Des crèches pourront-elles accueillir leurs enfants? La mise en service de l’usine Nespresso à Romont est annoncée pour 2015. Sa mise à l’enquête pour la mi-septembre. Quant aux oppositions au Plan d’équipement de détail et au PAL, elles sont encore pendantes, selon Marc Genilloud, édile chargé de l’aménagement et des constructions.
En attendant, le chef-lieu doit se préparer à la venue du futur employeur qui comptera jusqu’à 800 salariés. Romont est-elle prête à les accueillir? Quid des pièges à éviter? Le syndic Roger Brodard fait le point.

Accès routiers
Si les routes aux abords du site existent et qu’une entrée destinée à Nespresso est prévue, d’autres accès viendront se greffer. «Les projets immobiliers en cours vont générer de la circulation, tout comme la venue de Nespresso, relève Roger Brodard. Ça implique des améliorations.»
Parmi elles, le redimensionnement du giratoire en face de la banque Raiffeisen, pour se diriger vers la gare ou Billens. Le syndic rappelle encore que le tournus de trois fois huit des employés de la multinationale évitera une concentration du trafic aux heures de pointe.

Mobilité
«Des accès piétons, des pistes cyclables et des trottoirs devront relier la zone En Raboud au Café de la Halle, à l’entrée de la zone industrielle.» A cela s’ajoute le nouveau Plan directeur cantonal des transports, plus contraignant pour la distance imposée entre les arrêts de bus et les zones d’habitations.
«Nespresso prévoit que quatre employés sur dix utilisent les transports en commun. S’il s’agira d’abord d’une navette entre la gare et Nespresso, ce tracé pourrait devenir une ligne régulière. A terme, nous pourrions offrir une ligne de bus comme Mobul, à Bulle.» Romont entend aussi profiter de l’attractivité du RER.
L’amélioration de l’interface de la gare routière et ferroviaire est aussi au cœur des réflexions. Tout devrait se situer à l’arrière de la gare, pour autant qu’un accord soit trouvé avec le propriétaire privé du terrain. «Le parking de la gare est saturé. On pourrait améliorer les liaisons entre la gare et la ville en transports publics. Mais alors devra-t-on faire payer les places de parc dans l’intra-muros? Et offrir un espace piétonnier plus accueillant, avec des zones 20 km/h, par exemple.»

Logement, immobilier
Deux quartiers résidentiels sont déjà projetés: le Pré-des-Comtes (parcelle située entre la gare et le centre commercial Coop) et les Echervettes (le long de la route de l’Industrie) devraient accueillir environ 400 à 440 logements à eux deux. «La commune n’est plus en possession de terrains, mais nous espérons en acquérir encore pour développer de nouvelles zones à bâtir.» Sans oublier que 40 logements sortent actuellement de terre dans le secteur En Bouley (en contrebas du Bicubic).
Le syndic estime que d’ici à 2015, Romont, qui recensait 4588 habitants en décembre 2010, pourrait recevoir 1000 âmes de plus. «D’ici à vingt ans, le chef-lieu pourrait compter 3000 habitants supplémentaires.» Revers de la médaille, les prix de l’immobilier pourraient grimper. «Après l’arrivée de Nespresso à Avenches, ils ont augmenté de 30 à 40%.»

Aménagement
Pour Roger Brodard, il ne fait aucun doute que l’arrivée de nouveaux habitants ne concernera pas uniquement le chef-lieu. «Les villages environnants les accueilleront. Les fusions ou les discussions entre les communes seront indispensables pour une réflexion globale de l’aménagement du territoire et du développement de zones constructibles.»
La Glâne doit penser son développement futur. «Nous sommes en quelque sorte condamnés à jouer la carte de l’antimitage du territoire, illustre le syndic, qui entend privilégier des écoquartiers. A Romont, les logements seront davantage collectifs. La topographie ne permet pas une extension comme celle de Bulle.»
Côté pratique, une nouvelle déchetterie est à l’étude. Quant à la station d’épuration, elle est déjà dimensionnée pour faire face à une croissance démographique attendue.

Ecoles, crèches
Et qui dit croissance démographique, dit aussi infrastructures, aussi bien scolaires qu’extrascolaires. «Au budget 2012, 600000 francs ont été prévus pour l’étude et un concours d’architecture pour une nouvelle école. Ce crédit devrait être voté en décembre.» La nouvelle Loi scolaire, qui fixe à dix classes le minimum requis pour composer un cercle scolaire, a lancé les discussions entre Romont, Mézières et Billens-Hennens pour la rentrée 2013.
La crèche affiche, elle, complet. «Il faudra en ouvrir une nouvelle. C’est l’un des vœux de Nespresso, qui pourrait participer à son financement.» Des locaux pour l’accueil extrascolaire devront aussi être trouvés en suffisance. «Avec l’école de l’avenir, qui nous dit que nous ne gérerons pas les enfants pendant l’heure de midi?»

Fiscalité
L’augmentation de la population engendre des coûts. Aujourd’hui, un habitant coûte en moyenne 1800 francs à la commune. Qu’en sera-t-il des rentrées fiscales? «C’est facile de prévoir les dépenses, mais bien plus difficiles de planifier les rentrées.» Actuellement, Romont compte 2837 contribuables, dont 40% ne paient pas ou très peu d’impôts. Alors le chef-lieu ne rêve pas forcément de gros, mais juste de bons contribuables. «Nous attendons aussi de nouvelles rentrées fiscales de personnes morales. L’arrivée de Nespresso devrait développer le tissu industriel.»

Loisirs
Un nouveau centre sportif au Glaney est à l’étude. «Nous avons déjà des infrastructures dignes de ce nom comme le Bicubic, les tennis ou la patinoire. Mais nous sommes sous-dotés en terrains pour les sports extérieurs.» La commune entend bien résoudre ces problèmes et ainsi «maintenir et assurer une qualité de vie pour ses actuels et futurs habitants».

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses