Les 20 Heures de musiques de Romont font le plein

| dim, 23. sep. 2012
La météo maussade n'a pas découragé les adeptes des 20 Heures de musiques de Romont. Hier samedi, pour sa neuvième édition, la manifestation a totalisé quelque 9000 entrées, dans treize lieux de concert différents.

La pluie et le soleil ont joué à cache-cache durant une bonne partie de la journée, mais les mélomanes, eux, n'ont pas hésité à se montrer. Avec un total de 9000 entrées aux concerts, les 20 Heures de musiques de Romont présentent un bilan réjouissant. Hier samedi, la neuvième édition de la manifestation a dicté le pouls du chef-lieu glânois, dès l'aurore et jusque tard dans la nuit.

Parmi les grands moments musicaux, les organisateurs retiennent la Misa Tango de l'Accroche-Choeur, le Brass Band de Fribourg, ou encore la prestation très matinale et pleine d'humour de l'Octuor Contretemps. Comme d'habitude, la journée a été propice aux découvertes: L'Opéra à Bretelles – un quatuor de jeunes chanteurs professionnels d'origine fribourgeoise, accompagné d'un accordéon – a fait un tabac, tout comme Les Indécises, sextuor vocal féminin.

De son côté, l'Ensemble baBel a accompli la performance annoncée: jouer durant 20 heures consécutives Usine, une pièce de John Supko, en création mondiale. Installés dans la Tour des Béguines, les musiciens ont tour à tour intrigué, envoûté, hypnotisé, irrité ou inquiété leurs auditeurs, sans jamais laisser indifférent.

La prochaine et dixième édition des 20 Heures de musiques de Romont est d'ores et déjà fixée au 27 septembre 2014. FOB

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...