Refus net de l'initiative sur la fumée passive

| dim, 23. sep. 2012
Les objets des votations fédérales ont connu des fortunes diverses. L'initiative sur la fumée passive a été nettement rejetée, tandis que la promotion de la formation musicale a connu un succès facile. La sécurité du logement échoue de peu.

Un non clair et net: l'initiative de la Ligue pulmonaire sur la fumée passive a été largement rejetée - plus de 65 % des voix - par le peuple suisse, aujourd'hui, en votations fédérales. Seul le canton de Genève a dit oui. A Fribourg, on compte 66,1 % d'opposants, une majorité similaire à celle que l'on trouve dans les districts de la Gruyère, de la Glâne et de la Veveyse.

A l'inverse, le contre-projet du Parlement sur la "promotion de la formation musicale" a connu un véritable plébiscite, avec près de 73 % de oui au niveau national. Là encore, tant le canton de Fribourg (72,61 % de oui) que les districts du Sud fribourgeois ne font pas exception.

Objet le plus disputé, l'initiative populaire "Sécurité du logement à la retraite" a finalement échoué. Par 51,7 % des voix, les citoyens suisses ont mis leur veto à la proposition de l'Association suisse des propriétaires fonciers (HEV), qui visait à l'exonération de la valeur locative. Le résultat du canton de Fribourg, avec 56,54 % de non, est moins serré qu'au niveau national. Le Sud fribourgeois, lui aussi, s'est prononcé contre l'initiative. FOB

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...