Tu as fait tes devoirs?

| sam, 15. sep. 2012
Les devoirs à domicile, selon la DICS, constituent une part indispensable et obligatoire du métier d’élève. Nombreux sont les parents à s’interroger sur le temps quotidien qu’il convient de leur consacrer. Conseils pratiques.


PAR FRANK-OLIVIER BAECHLER


Tu as fait tes devoirs? Cette question, tous les enfants en âge scolaire la connaissent bien. Dans les familles, elle est souvent source de conflit. Car si les parents sont rares à contester l’utilité des devoirs à domicile, leur progéniture montre généralement moins d’enthousiasme, multipliant les ruses pour remettre le pensum à plus tard.
L’institution, de son côté, se veut très claire. La Direction de l’instruction publique, de la culture et des sports (DICS), dans une directive distribuée en 2009 au niveau cantonal,  s’exprimait en ces termes: «Les devoirs, en principe réalisés à la maison, sont un élément intégral de l’apprentissage de l’élève. Ils jouent un rôle important dans la réussite scolaire et constituent, à ce titre, une part indispensable et obligatoire du métier d’élève.»
Alois Niggli est familier de cette problématique. En tant que responsable du Service alémanique de la recherche, à la Haute Ecole pédagogique de Fribourg (HEP), il planche depuis plusieurs années sur le sujet. Le temps consacré aux devoirs, les stratégies d’apprentissage, l’environnement de travail ou encore le rôle joué par les parents (voir ci-dessous) sont autant d’aspects pris en compte.


Renforcer les liens familiaux
Mais le spécialiste prévient: «Une distinction doit être faite entre les élèves des classes primaires et secondaires. Dans le premier cas, les devoirs n’ont pas pour objectif premier d’améliorer la performance dans la branche. Rares sont les études à soutenir cette idée. Il s’agit plutôt de renforcer les liens familiaux, en favorisant l’intérêt des parents pour le parcours scolaire de leur enfant.»
Au cycle d’orientation (CO), la notion de performance est déjà plus présente. «Elle dépend, toutefois, de la motivation de l’élève. Si ce dernier n’éprouve aucun plaisir à faire ses devoirs, il n’y a pas de performance», nuance Alois Niggli. Du point de vue de l’enfant, cette motivation se mesure à travers deux facteurs principaux: l’utilité de la tâche à accomplir («ça va m’aider») et la valeur donnée au devoir ou à la branche en général.


Une heure par jour
Les parents s’interrogent souvent sur le temps quotidien que leurs enfants doivent consacrer à leurs devoirs. La DICS, loin d’avoir une réponse toute faite, admet que «cela diffère d’un élève à l’autre et qu’il n’existe aucune tâche standard qui puisse être exécutée dans un même laps de temps.»
Plus que la durée, c’est ainsi «la régularité et la fréquence du temps consacré aux devoirs qui ont un impact positif sur les apprentissages». En considérant tout de même comme normal, au CO, «d’y passer au moins une heure par jour de classe, y compris à la fin de la semaine».
Alois Niggli abonde: «D’un élève à l’autre, la durée d’accomplissement d’une même tâche peut varier d’un facteur cinq à six. Il n’y a pas de règle.» Globalement, le chercheur s’oppose aux devoirs trop longs. «Nos études ont démontré que la performance baisse avec le temps. Il convient donc de privilégier la qualité, source de motivation, plutôt que la quantité.»
Pour les premières années d’école primaire, le spécialiste prône un maximum d’une demi-heure de travail quotidien à domicile. Concentré, qui plus est, sur les deux branches qu’il considère comme majeures: la lecture et les mathématiques.

 

---------------------

 

Un cours en ligne
Un cours en ligne, élaboré par l’Université de Fribourg, montre aux parents comment soutenir au mieux leurs enfants dans leurs devoirs à domicile. Développé par Fabian Grolimund, dans le cadre de son travail de doctorat en psychologie clinique, il se propose d’apporter des réponses aux interrogations récurrentes des parents: comment motiver mon enfant à faire ses devoirs? comment lui faire acquérir une plus grande indépendance? quelles stratégies d’apprentissage sont-elles les mieux adaptées aux enfants de l’école primaire?
Entièrement gratuit, le cours souffre toutefois d’un défaut: actuellement, il ne peut être suivi qu’en allemand. Mais ceux que la langue de Goethe ne rebute pas recevront, sur simple inscription, des textes sur la motivation, l'autonomie et les stratégies d'apprentissage. De petits exercices pratiques leur permettront d’optimiser le cadre de travail, à la maison, ainsi que leur aide aux devoirs. Ils comprendront également ce qui motive et démotive les enfants, tout en les amenant, petit à petit, vers plus d’indépendance. FOB

www.mit-kindern-lernen.ch

Commentaires

Tous les "chercheurs" en pédagogie (dont un pourcentage effarant n'a pas d'enfants)ne sont largement pas de l'avis officiel formulé ici. Pour plus d'informations, visitez le site: http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.fr/ Les devoirs ne renforcent pas les liens familiaux, ils contraignent les parents à n'être jamais plus rien d'autre que des flics : LES DEVOIRS DETRUISENT LA RELATION PARENTS-ENFANT par des conflits incessants qui débordent en conflits familiaux permanents.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.