Une école de plus, démographie oblige

| sam, 20. oct. 2012
Les travaux de la nouvelle école du Lussy à peine entamés, la commune de Châtel-Saint-Denis envisage la construction d’un autre bâtiment scolaire. En cause, la croissance démographique.

PAR KATHARINA KUBICEK



Planifier une nouvelle école à Châtel-Saint-Denis, alors que la construction de celle du Lussy vient à peine de commencer? Faite jeudi soir devant le Conseil général, l’annonce a fait son effet. Le futur bâtiment scolaire devrait compter dix classes, et sa construction sera lancée avant 2016. Il s’inscrit en réponse à la croissance démographique de la commune, qui verra le nombre de ses écoliers grimper à 850 à moyen terme.
«La population châteloise passera de 6100 à 7470 habitants en 2016», expose le conseiller communal Jérôme Allaman, à la tête du dicastère des écoles. Soit une croissance de 610  à 750  écoliers en 2016, traduit l’élu. S’ajoute à cela le besoin en locaux pour l’accueil extrascolaire, en pleine expansion, les services auxiliaires scolaires et les sociétés locales, pour l’heure logés de-ci, de-là.


A l’état d’ébauche
Or, quand bien même l’école du Lussy ouvrira ses portes à la rentrée 2013, elle ne résoudra pas l’équation des besoins scolaires châtelois. D’où les réflexions sur un autre établissement, «projet pour l’heure à l’état d’ébauche», précise l’Exécutif, qui en a néanmoins dévoilé les grandes lignes.
Envisagé dans la zone Sous-le-Bourg, actuellement objet d’un mandat d’étude parallèle, ou encore sur la parcelle jouxtant la future école du Lussy, le nouvel établissement devrait comprendre dix salles de classe, deux salles d’appui, et trois salles de sport ou d’activités physiques. Selon nos estimations, l’objet se situerait dans une fourchette de six à huit millions de francs.
Si gouverner c’est prévoir, que penser de la construction à Châtel-St-Denis de deux écoles en une seule législature? «Bien qu’inscrit dans le Plan d’aménagement local, le développement démographique ne peut pas être à 100% anticipé, explique Jérôme Allaman. Pour les écoles, la situation s’est décantée tout récemment, avec la levée des incertitudes sur la Châteloise.» Le bâtiment, propriété communale, occupé partiellement par l’institution privée Ecole pour la vie, deviendra en effet disponible pour  les classes publiques dès la rentrée 2014.


Investissements prioritaires
Côté calendrier, la nouvelle école devra d’abord passer par le vote d’un crédit pour le concours d’architecture et l’étude, puis par celui d’un crédit à la construction. Les locaux de la Châteloise, réinvestis temporairement, seront de leur côté transformés dès l’ouverture de la future école, sous condition d’acceptation de ces crédits.
«Il faudra se montrer prudent, et fixer des priorités dans les investissements pour la période 2012-2016», prévient le conseiller communal Damien Colliard, grand argentier de la commune. Et de détailler plusieurs chantiers d’envergure (caserne des pompiers, plan général d’évacuation des eaux, réfection des EMS, travaux liés à l'hôpital châtelois), estimés à 34 millions et annonceurs d’un passage en négatif des marges d’autofinancement de la commune.
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.