Le sort de l’antenne semble scellé

| sam, 10. nov. 2012
Dans sa réponse à deux députés, le Conseil d’Etat dit attendre les résultats d’une étude qu’il a demandée sur la forme de l’antenne. Tout laisse penser qu’un mât sera bien posé au Moléson.

Une antenne risque fort d'être installée sur le Moléson. Êtes-vous...

Par Jérôme Gachet


Une antenne sera-t-elle bel et bien posée sur le toit du Moléson? Selon plusieurs sources concordantes, l’affaire ne fait plus un pli. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) est toujours bien décidé à poser un mât sur la fameuse montagne, tandis que le Gouvernement semble bien plus flexible que lorsque l’affaire avait éclaté, à l’automne 2011.

Dans sa réponse à la question écrite des socialistes Pierre Mauron (Riaz) et Nicolas Rime (Bulle), le Conseil d’Etat laisse supposer que la pose d’une antenne ne fait plus débat actuellement. Il affirme en effet «que, à sa demande, des variantes font actuellement l’objet d’une étude, avec la mission principale de réduire l’impact d’une telle installation sur le paysage». On planche donc aujourd’hui sur la forme et non plus sur le lieu. Un sentiment corroboré par plusieurs sources.


Les députés, qui demandaient notamment au Conseil d’Etat de confirmer qu’il était toujours formellement opposé à cette construction, s’étonnent du silence du Gouvernement sur le sujet. Ce dernier dit attendre les résultats de l’étude avant de se prononcer. Une réponse qui ne convainc pas Pierre Mauron: «Par rap-port aux déclarations publiques faites par plusieurs candidats au Conseil d’Etat lors de la campagne électorale, nous aurions au moins espéré qu’ils confirment leur position. Leur réponse laisse supposer que la messe est dite et que le Gouvernement ne s’y oppose plus. Si c’est le cas, il faudra se demander comment réagir.»

Pour rappel, l’armée avait suspendu son projet en septembre 2011 face à la levée de boucliers dans la région. Le sujet était revenu sur le tapis en avril dernier avec une visite du conseiller fédéral Ueli Maurer et des représentants du DDPS auprès d’une délégation du Conseil d’Etat formée de Geor-ges Godel, d’Erwin Jutzet et de Marie Garnier. Dans la réponse diffusée hier, le Conseil d’Etat précise qu’une nouvelle rencontre a eu lieu le 4 octobre. Il n’en dit pas plus.


Une chose est certaine: ce n’est pas l’antenne prévue ini-tialement – et qui a longtemps reposé sur la place d’armes de Grandvillard – qui sera érigée. Comme l’avait annoncé La Gruyère (23 août 2012), celle-ci a été peinte en vert kaki avant de se voir attribuer une nouvelle destination: le lieu-dit Le Cunay, dans la vallée de Joux.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...