Décès d'un scout: l'acte d'accusation conclut à l'homicide par négligence

| mer, 27. fév. 2013
En août 2011, un scout de 13 ans trouvait la mort à la Pointe-de-Paray. Au terme de la procédure accélérée, la procureure estime que le responsable du camp est coupable d'homicide par négligence. Le juge de police de la Gruyère doit se prononcer.

Responsable de l'instruction, la procureure Liliane Hauser estime que le responsable du camp devra s'acquitter d'une peine de 300 jours-amendes avec sursis. Les deux parties (le prévenu et les parents de la victime) sont d'accord sur la sanction et c'est désormais au juge de police de la Gruyère de donner ou non son aval. A cet effet, une séance aura lieu au tribunal.

L'acte d'accusation estime que le responsable du camp a manqué à ses devoirs de prudence. Il conclut également qu'il a surestimé les capacités des adolescents qui lui avaient été confiés et qu'il n'aurait pas dû avaliser le chemin qu'ils lui proposaient.

En août 2011, quatre scouts (deux de 14 ans et deux de 13) s'étaient lancés dans une randonnée de trois jours qui devait les conduire du chalet de Lite-Marie à Château-d'Œx et retour.

Les jeunes s'étaient perdus en chemin et s'étaient retrouvés sans le savoir sur les pentes escarpées de la Pointe-de-Paray. Ils avaient finalement dormi à la belle étoile. C'est le lendemain, le 3 août 2011, que l'accident fatal se produisit, lorsqu'un des membres de l'équipe chuta. Le terrain était escarpé et glissant. Les premiers éléments de l'enquête indiquait alors que le responsable du camp n'avait eu aucun contact téléphonique avec eux. Le communiqué diffusé le 22 août 2011 par le procureur chargé de l'enquête à ce moment annonçait également qu'une procédure était ouverte pour homicide par négligence.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.