Il n'y aura pas de débat urgent sur le sauvetage de la rotative

| mer, 20. mar. 2013
Les députés ont refusé à une large majorité mercredi de mener un débat urgent sur un éventuel soutien financier de l'Etat en faveur de l'imprimerie Saint-Paul. Dans une motion, le PS avance cette solution pour retarder la fermeture de la rotative.

Le débat a porté uniquement sur l'urgence. Le groupe socialiste souhaitait une discussion lors de la session de mai, pour arriver avant la décision du groupe Saint-Paul sur l'impression future de ses journaux. Il n'a été soutenu que par l'alliance centre-gauche. La fermeture de la rotative devrait entraîner la suppression d'une cinquantaine d'emplois. La Gruyère, La Liberté et Le Messager ne pourront plus être imprimés dans le canton.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses