Les trois travaux printaniers de Daniel Monney à Bouleyres

| jeu, 07. mar. 2013
Sous les ordres du nouvel entraîneur Daniel Monney, le FC Bulle devrait présenter un nouveau visage ce printemps en 1re ligue. Le championnat de 2e ligue inter reprend également ce week-end.

PAR VALENTIN CASTELLA

Intégrer de nouveaux jeunes espoirs, modeler un jeu qui satisfait les joueurs et qui invite les supporters à revenir au stade, le tout en réalisant de bons résultats. Voilà les trois travaux du nouvel entraîneur du FC Bulle Daniel Monney. Un chantier compliqué et de longue haleine que l’ancien entraîneur du CS Romontois notamment a mis en route il y a deux mois. Tour d’horizon avant le premier match, samedi sur le terrain du leader Le Mont.

Le contingent
Cet hiver, cinq joueurs ont tourné le dos au club de Bouleyres, dont notamment le meilleur buteur Karim Benslimane (Fribourg). Alhassane Touré, Vedat Ramqaj et Michael Lopes ont été engagés pour compenser ce départ: «Alhassane Touré a déjà joué à Bulle, explique Daniel Monney. Il connaît la maison. De son côté, Michael Lopes a débarqué ici un peu par hasard. Nous l’avons pris en test et il a réalisé de belles performances, en marquant sept buts en préparation. Avec encore Vedat Ramqaj, qui peut aussi évoluer sur les côtés pour compenser l’absence de Grégory Dimbi, la concurrence sera au rendez-vous.» Au milieu, Marcio Dos Santos a décidé de ranger ses crampons. «Nous avons actuellement un joueur en test qui devrait compenser cette absence.» Sur le plan défensif, aucune arrivée à signaler, si ce n’est le retour de Franck Bochud. «Nous avons aussi accueilli plusieurs jeunes joueurs, que je compte bien utiliser», reprend Daniel Monney. A noter que deux titulaires ne seront pas non plus au rendez-vous ce printemps. Il s’agit des frères Yenni, à l’armée et en stage linguistique à l’étranger.

La préparation
L’hiver rigoureux n’a pas eu raison de la préparation des Gruériens: «Nous avons effectué neuf bonnes semaines et joué huit rencontres amicales. Je suis satisfait du comportement de l’équipe, qui n’a perdu qu’un match, contre Serrières. Même s’il nous manque une rencontre sur gazon, les joueurs sont prêts.»

Un jeu plus offensif
En plus de favoriser l’intégration des jeunes, Daniel Monney doit redonner des couleurs à un FC Bulle bien terne lors du 1er tour. «Mon rôle est de modifier ce qui n’avait pas fonctionné. Pour cela, j’ai insisté sur le fait de jouer vers l’avant, d’évoluer haut sur le terrain, de prendre des risques offensifs. Et  j’ai vu de bonnes choses jusque-là. J’espère que les spectateurs verront du changement.»
Se montrer attractif est une bonne résolution, tant que l’aspect défensif n’est pas négligé. «Cet automne, l’équipe a encaissé trop de buts. Nous avons donc également mis l’accent sur ce secteur et nous avons observé une amélioration au fil des rencontres.»

La situation
Onzièmes avec huit points d’avance sur le premier relégable Lancy, les Bullois possèdent une bonne marge d’avance sur la zone dangereuse. «Peut-être, mais UGS (12e), Lancy (13e) et Malley (14e) se sont renforcés. Il ne faudra pas s’endormir sur nos lauriers. Il va falloir cravacher à chaque rencontre pour grimper dans la hiérarchie.»
L’entraîneur bullois continue: «D’autant plus que nous ne bénéficions pas d’un calendrier favorable. Nous affrontons samedi Le Mont. J’ai été observé les Vaudois la semaine dernière contre le troisième Terre-Sainte (victoire 3-0) et ils sont impressionnants. Ce ne sera peut-être pas contre cet adversaire que les changements seront les plus visibles. Puis, nous affronterons Martigny, sixième, avant deux semaines de pause en raison des fêtes de Pâques et de la Coupe de Suisse. Un mauvais départ pourrait nous mettre dans une position inconfortable. Il faut donc que les joueurs prennent conscience qu’il va falloir travailler pour atteindre nos nombreux objectifs.»


Arrivées: Vedat Ramqaj (CS Romontois), Alhassane Touré (Portalban/Gletterens), Michael Lopes (Portugal), Brian Martinez (Granges-Marnand), Brian Fres (La Tour/Le Pâquier), Armend Bytyqi (inter A), Domenico Cetrangolo (inter A).
Départs: Karim Benslimane (Fribourg), Fabrice Tayau (Fribourg), Sergio Angelotti (retour au Brésil), Marcio Dos Santos (arrêt), J. Yenny (stage linguistique à l’étranger), A. Yenny (armée), Simon Puertas (Granges-Marnand), Grégory Dimbi (études).

 

------------------------

 

S’éloigner de la barre
CS Romontois. A égalité de points avec le premier relégable Bümpliz, le CS Romontois est en mauvaise posture. Mais pas de quoi paniquer non plus, tant la situation est serrée au classement. «Un bon départ sera très important, explique Yves Bussard. Nous pourrions très rapidement recoller au milieu de classement.» Pour cela, l’entraîneur a mis l’accent sur une bonne préparation. Nous avons disputé sept matches amicaux, avec un bilan de cinq victoires pour deux défaites. J’ai donc eu le temps de mettre en place mon équipe. Elle est prête, tant au niveau du football que mentalement. Les gars sont réceptifs et savent qu’il faudra batailler dès la première journée pour s’éloigner de la barre.»
A la peine offensivement cet automne, les Romontois, qui ont perdu Vedat Ramqaj mais qui ont accueilli l’ancien Fribourgeois Simon Chatagny, semblent avoir retrouvé leur efficacité: «Nous avons marqué 27 buts en sept matches. C’est encourageant. Nous devons maintenant encore améliorer notre implication durant les matches et devenir plus constants durant nonante minutes.» Autre bémol émis par l’entraîneur: le contingent, un peu juste avec dix-sept joueurs et deux gardiens: «La politique du club, qui est de favoriser la jeunesse et les joueurs du cru, est saine. J’espère seulement que nous ne connaîtrons pas trop de problèmes au niveau des blessures. Toutefois, cela permettra aux jeunes de jouer et de prendre leurs responsabilités.» vac

Arrivées: Nicolas Charrière (Bas-Gibloux), Simon Chatagny (Fribourg).
Départs: Vedat Ramqaj (Bulle), Corentin Ruffieux (Siviriez), Bruno Girard (Ursy), Charles Décrind (Siviriez).

 

-----------------------

 

Stabilité et sérénité
La Tour/Le pâquier. Petite révolution du côté gruérien. Cet hiver, le contingent est resté pratiquement identique (voir ci-dessous), alors que, ces dernières années, les dirigeants tourains étaient toujours les plus actifs sur le marché des transferts. «Il paraît que c’est assez inhabituel ici, plaisante l’entraîneur Jean-François Henry. Mais c’est la nouvelle politique du club, qui veut travailler avec les joueurs en place.» Priorité donc à la jeunesse ce printemps. Des espoirs qui ont, au 1er tour, démontré de belles capacités en réalisant de bonnes performances. «Mon objectif est qu’ils continuent à progresser de cette manière, de voir ce qu’ils ont encore dans le ventre pour construire le futur. Mais, je souhaite également maintenir une certaine qualité de jeu. L’équipe ne sera pas un laboratoire où on va lancer des jeunes sans se soucier du résultat. Car les joueurs expérimentés sont des compétiteurs et il faut aussi qu’ils trouvent une source de motivation.»
On l’a compris, Jean-François Henry veut préparer l’avenir, tout en poursuivant la bonne campagne automnale de ses protégés, troisièmes du classement. «L’équipe sait de quoi elle est capable. Durant la préparation, nous n’avons d’ailleurs pas perdu une rencontre, même si j’ai vu des choses plus intéressantes que d’autres. Rien n’est donc acquis. Nous bénéficions d’une certaine marge de sécurité, mais je ne m’attends pas à un 2e tour facile. Nous commençons ce deuxième championnat avec une confiance respectueuse.» vac
 
Arrivée: aucune.
Départs: Brian Fres (Bulle), Ardit Hyseni (Portalban/Gletterens).

 

----------------------

 

Ne pas s’enflammer
Gumefens/Sorens. Les Gruériens ont été la bonne surprise du début de championnat en réussissant un départ parfait. Grâce à ces bonnes performances, le club des Marais est parvenu à atteindre la pause hivernale avec «un bon matelas de sécurité», selon les termes d’Hervé Thimonier avant de retrouver les terrains samedi. Pour confirmer cet élan, l’entraîneur a accueilli plusieurs nouveaux éléments, à savoir Christopher Henchoz et Régis Gnahoua. De plus, Yannick Raboud (futsal) et Grégoire Bussard (blessure) réintègrent le contingent, alors que Mehdi Bapst remplacera le portier Guillaume Chassot (arrêt en raison d’une blessure). «Le contingent est bien fourni, notamment sur le plan offensif, reprend Hervé Thimonier. Mais il ne faut pas se laisser griser par cet aspect. Car on ne gagne pas un match uniquement en attaquant.»
C’est donc prudemment que les Gruériens vont aborder ce 2e tour: «En raison d’une préparation difficile, il nous faudra encore du temps pour que les nouveaux éléments trouvent leurs marques. Mais nous n’avons pas ce temps et il va falloir se mobiliser dès la première journée.» Car, même s’ils possèdent sept points d’avance sur le premier relégable, les Gruériens conservent un seul objectif principal: «Il faut prendre la situation au sérieux et premièrement se concentrer sur le maintien pour, ensuite, espérer terminer le plus haut possible dans le classement.» vac

Arrivées: Christopher Henchoz (Guin), Régis Gnahoua (retour à la compétition, Bulle), Mehdi Bapst (2e équipe), Yannick Raboud (retour à la compétition), Grégoire Bussard (retour à la compétition).
Départ: Guillaume Chassot (arrêt).

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...