Estavannens va être à la pointe de la technologie

| jeu, 02. mai. 2013
La localité de Bas-Intyamon sera la première commune rurale à bénéficier du très haut débit. Un symbole pour montrer le désir d’éviter une «fracture numérique» dans le canton.

PAR JEROME GACHET

Il n’aura échappé à personne que, depuis quelque temps, Estavannens est au centre de tout ou presque. Comme les troupeaux de la Poya la semaine prochaine, la fibre optique partira du centre du village avant de gagner chaque foyer. Il s’agira de la première commune rurale à bénéficier d’un tel service.
Hier, les responsables de FTTH (pour fiber to home, fibre à la maison) ont officiellement lancé la construction du réseau dans la cité stabadine. La société fribourgeoise, qui regroupe Groupe E, Gruyère Energie, IB Murten et l’Etat de Fribourg, a pour mission de raccorder, d’ici à 2027, 90% des habitations et l’ensemble de l’industrie et des commerces du canton au réseau de fibre optique. Du pain sur la planche pour le Gruérien Frédéric Mauron, directeur de FTTH, et ses huit collaborateurs.


150000 raccordements
Le projet est ambitieux. Le canton ne cache pas son souhait d’être un pionnier en la matière: la fibre optique est le nec plus ultra en matière de transmission de données. Au total, 150000 raccordements devront être effectués dans les quinze ans à venir.
Seulement voilà: s’il ne fallait retenir que le critère économique, les villages devraient tous attendre que les communes à forte densité – les villes donc – soient servies avant de bénéficier du très haut débit qu’offre la fibre optique. «En zone urbaine, un raccordement coûte mille francs environ. Dans certaines régions plus reculées, ce montant peut tripler ou quadrupler. Mais on ne veut pas tenir compte que de cela», fait remarquer Claude Thürler, directeur de Gruyère Energie. «C’est un vrai projet politique au service du canton», ajoute Dominique Gachoud, directeur de Groupe E.
Comme le rappelle le conseiller d’Etat Maurice Ropraz, le canton souhaite éviter «une fracture numérique entre la ville et la campagne». Il participe d’ailleurs au capital de FTTH à hauteur de cinq millions (sur un total 47 millions) et consent à un prêt sans intérêt de 35 millions. Un montant qui paiera en partie cette lutte contre la «fracture».
FTTH n’est pas en reste: son budget s’élève à 212 millions (y compris les 35 millions du canton). L’autre grand partenaire de l’opération n’est autre que Swisscom qui prendra à sa charge les 60% restants des 500 ou 600 millions nécessaires à l’ensemble de l’opération. Si Swisscom et FTTH étaient partis main dans la main en 2008, les réticences de la commission de la concurrence (COMCO) les ont poussés à revoir le modèle de fonctionnement. Ce qui n’empêche pas les synergies, loin de là.
C’est ainsi qu’un plan de déploiement a été prévu ensemble jusqu’en 2027 (voir l’infographie). On remarque ainsi que certaines localités à faible densité seront équipées en même temps que les villes. C’est ce qui vaudra à Estavannens de pouvoir bénéficier de la fibre optique dès le mois de décembre.
Hier devant la presse, les responsables de FTTH ont donné la liste des autres heureux élus pour les deux prochaines années: pour les districts du Sud, il s’agit de Semsales et d’Orsonnens. Une décision qui fera forcément des déçus. «Le choix se fait selon six ou sept critères, par exemple la présence d’infrastructures facilitant l’installation de la fibre ou le fait qu’une commune a pris du retard en matière de couverture», explique Michel Losey, président du conseil d’administration de FTTH FR.

 

--------------------


planification 2010 - 2014
Zones réalisées entre 2010 et 2012: Fribourg (Champ des Fontaines, Gambach, Grand-Places, Pré d’Alt, Torry), Neyruz.
Zones à réaliser en 2013: Fribourg (Schönberg, Beauregard, Pérolles), Marly (La Jonction), Estavannens, Semsales, Wallenried, Ménières.
Zones à réaliser en 2014: Fribourg (Schönberg, Tilleul, Beaumont, Fonderie), Marly (Centre), Villars-sur-Glâne (Dailles), Morat (Ouest), Lentigny, Semsales, Rueyres-les-Prés, Orsonnens.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...