Les championnats seront-ils annulés?

| jeu, 23. mai. 2013
Le comité cantonal se retrouvera sans président dès le 17 juin prochain. Si personne ne se propose d’ici là, l’association menace d’annuler tous les championnats dans le canton.

Par Karine Allemann

 

Actuel président de Swissvolley Région Fribourg, Didier Knopf a annoncé sa démission pour la fin de la saison en janvier dernier. Pour l’heure, aucun prétendant n’a été trouvé pour reprendre le siège vacant. Dès lors, le président en fonction et le comité actuel menacent de supprimer tous les championnats cantonaux de la saison 2013-2014 si aucun prétendant n’est trouvé au soir du 17 juin, date de l’assemblée générale. Une décision qui priverait de championnat 2500 licenciés, répartis entre la 5e et la 2e ligue, sans oublier les juniors des U9 aux U17.


Cette menace, qui ressemble plus à une sonnette d’alarme qu’à un risque réel de voir le canton de Fribourg vivre une saison blanche au niveau du volley, est-elle réelle? «Oui, assure le président en place Didier Knopf, qui s’explique. J’ai annoncé ma démission, pour raisons professionnelles, en janvier déjà. Ne trouvant personne pour me remplacer, j’ai envoyé un courrier par la poste à l’adresse de chaque président de club pour attirer leur attention sur ce manque. Nous avons publié ce courrier sur notre site internet et, lors de la conférence des présidents du 6 mai, nous l’avons rappelé. Et quand j’ai dit que les championnats seraient annulés si l’association n’avait pas de président, je m’attendais à des réactions virulentes. Mais, aussi incroyable que cela puisse paraître, il n’y en a pas eu. Quelqu’un a juste demandé si le poste pouvait être divisé en deux. Nous avons répondu oui.»

Reste que la suppression pure et simple de tous les championnats semble disproportionnée, puisque le comité cantonal sera lui toujours en place. «Le problème est que chacun est déjà bien occupé dans ses fonctions, souligne Didier Knopf. Ma première année au comité, j’ai vécu le départ du président en cours de mandat et j’ai dû reprendre les tâches qui lui incombaient, en plus de l’organisation des championnats. Ce n’était pas viable! Depuis, nous avons trouvé une responsable des championnats, et elle sera toujours en fonction. Mais diriger une association demande un investissement et les membres du comité ne sont pas d’accord de le faire en plus de tout le reste.»


Rien dans les statuts
Une copie du courrier présidentiel a aussi été envoyée au directeur de Swissvolley, Werner Augsburger. Ce dernier ne s’en est pas davantage ému que les présidents de club. Qui, bien souvent, sont déjà essoufflés eux-mêmes. «Je le sais bien, j’ai aussi été président de club. Mais tout le monde pense que c’est une menace en l’air. Or, le risque existe bel et bien. A un moment donné, il faut que les gens prennent leurs responsabilités. Une ou deux personnes doivent pouvoir s’engager pour leur sport. Ou alors, l’autre solution serait de prévoir un tournus entre les clubs, chacun devant assumer ce mandat présidentiel à tour de rôle.»


Au fait, le vice-président de l’association cantonale n’a-t-il pas l’obligation d’assurer la présidence? «Par habitude, la vice-présidence est assurée par le ou la responsable des championnats. Il s’agit de Laurence Bortoluzzi. Mais elle n’a pas le titre officiel. Et puis, nos statuts prévoient que le vice-président assume cette fonction en cas de démission en cours de mandat. C’est ce qui m’était arrivé. Mais les statuts ne prévoient rien dans le cas où, comme moi, le président quitte au terme de son mandat de quatre ans.»

Au soir du 17 juin à Grangeneuve, Didier Knopf va clore l’assemblée et sera déchargé de ses fonctions. Le comité toujours en place peut-il réellement décider l’annulation du championnat? Un acte sans doute catastrophique pour l’image du volley fribourgeois? «Je pense que oui. J’espère vraiment que nous n’en arriverons pas là et que tout le monde sera content le 17 juin. Mais, si la situation n’évolue pas, je pense que le comité va s’en tenir à cette décision. Les clubs devront alors expliquer à leurs membres pourquoi il n’y a pas de championnat.»

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Famille relogée après l'incendie d'une villa à Nuvilly

Vendredi, peu avant 20 heures, le Centre d’engagement et d’alarme de la police cantonale était avisé d’un début d’incendie d’une villa, à Nuvilly. A leur arrivée sur place, les agents ont constaté que le couvert de la terrasse, ainsi qu’un pan de la toiture étaient en feu.