Le PDC fribourgeois accepte l'alliance électorale avec le PLR et l'UDC

| ven, 26. jui. 2013
Réunis à Neyruz en assemblée extraordinaire vendredi soir, les délégués du PDC fribourgeois ont voté en faveur d'une alliance avec le PLR et l'UDC en vue de l'élection à la succession d'Isabelle Chassot au Conseil d'Etat par 205 voix contre 35.

Le président du PDC fribourgeois Eric Menoud s'est félicité du "climat serein" dans lequel ce débat "parfaitement démocratique" s'est déroulé. De fait, la convention pour laquelle les délégués ont donné leur feu vert n'inclut pas le volet des élections fédérales de 2015. L'alliance comprend une entente des trois partis pour soutenir la candidature unique de Jean-Pierre Siggen au Conseil d'Etat le 22 septembre. Elle stipule également que les trois partis fassent liste commune lors des élections au Conseil d'Etat de 2016. Reste maintenant au PLR et à l'UDC de ratifier cette nouvelle version de l'alliance.

Commentaires

L'enjeu de cette élection et des élections futures du Conseil d'Etat c'est de savoir si la droite conservera sa majorité à l'exécutif cantonal. Nul besoin d'être un génie pour se rendre compte que la population des zones urbaines augmentent au détriment de celle des campagnes, or, les zones urbaines votent à gauche. Une telle alliance est par conséquent nécessaire si, bien sûr, on souhaite un gouvernent libéral de droite, ce qui est mon cas.
Avec cette alliance on voit que le PDC prend les electeurs et électrices du canton de fribourg pour des pionts. Il faut aller voter et mettre un bulletin blanc pour faire comprendre à nos politiciens que nous ne sommes pas des moutons pour suivre bêtement leurs dires…

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...