Il y avait plus intéressant que la place de jeux

| mar, 13. aoû. 2013
L’anniversaire de l’aérodrome de la Gruyère a attiré près de 10000 personnes ce week-end. Dont une ribambelle d’enfants qui ont vécu leur baptême de l’air. Reportage.

PAR PRISKA RAUBER


La fameuse place de jeux de la buvette est déserte. Plutôt inédit, quand on voit le nombre d’enfants présents en ce premier matin de fête à l’aérodrome de la Gruyère, à Epagny. C’est dire s’il y a plus intéressant. Ils se pressent en effet au stand «réservation de vols». Là, ils tirent au sort l’engin qui va les emmener dans les airs: hélicoptère, avion ou planeur. Un tirage au sort, «sinon, les choix ne se porteraient que sur l’hélico», précise Julien Firmann, président du groupe de vol à moteur, chargé notamment d’accueillir les écoliers de Broc et Gruyères qui ont tous eu droit à un vol gratuit.
Effectivement, l’hélicoptère est l’objet de toutes les convoitises. «Les vols ont commencé à 9 h. Mais les premiers enfants étaient déjà devant les hélicos à 7 h 30!» indique Martin Nüssli, pilote et instructeur chez Heliswiss.
Tandis que l’aérodrome célèbre ses cinquante ans, la compagnie d’hélicoptères fête ses soixante ans cette année, et quarante ans de base en Gruyère. L’occasion de changer officiellement de nom et de logo.
Les exigences des nouvelles normes poussent les sociétés d’hélicoptères à regrouper leurs forces, précise Nicolas de Sinner, pilote et directeur de la base. «Nous nous appelons désormais Swiss Helicopter.»
La compagnie exploite aujourd’hui cinq machines (une seule en 1973) dont le Kamov, engin russe acquis dans les années 1990 et très attendu par le public ce week-end. «Il est malheureusement en révision, indique Nicolas de Sinner. Nous présentons le Super Puma à la place.» Un autre mastodonte capable de soulever des charges jusqu’à 4,5 tonnes.


En délicatesse
En parlant de Super Puma, voici celui des Forces aériennes suisses qui s’apprête à atterrir. Tout en délicatesse. A l’image de son pilote, Muriel von Büren. Cette femme de 33 ans, 50 kilos toute mouillée est également membre d’Aérogruyère. A Epagny, elle est donc connue comme le loup blanc. «Ça fait toujours drôle de voir une petite nana comme ça dans une si grosse machine!», glisse André Gachet, alias Dédé, le chef de place.
«Quand je ne vole pas pour le boulot, je vole ici. Je sais, ça fait un peu toquée», concède Muriel von Büren. Avec son époux – pilote de l’armée lui aussi – et ses deux enfants de 1 et 3 ans, elle a loué un petit quadriplaces pour les vacances. La  famille a fait le tour de France. Avant ça, la pilote et son Super Puma se sont envolés pour trois semaines de mission au Kosovo. Quand elle est là («mon mari et moi sommes basés à Payerne»), elle effectue des vols de charges ou des transports de passagers. Les conseillers fédéraux apprécient en effet grandement son moyen de locomotion.
Muriel von Büren rêvait d’être astronaute. Elle a suivi la voie militaire et s’en félicite. Comme Jeanne, Romane, Maxime et Timothé, elle aussi a dû, petite, être infectée par le «virus aviaticus», comme on dit dans le milieu. La petite troupe a en effet vécu son baptême de l’air et demeure dans les nuages. «C’était trop bien!» confie Jeanne pendant que Timothé se dirige vers le bureau d’Aérogruyè-re: «Bon, moi je vais m’en repayer un tour.» Et le garçon de tendre à la réceptionniste le récépissé chiffonné de son premier vol. Devant un tel aplomb, peut-être la transaction va-t-elle se conclure? «Non, on dirait qu’c’est pas comme ça qu’ça marche…» Merveilleux monde des enfants, hélas, toujours confronté à celui des adultes.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.