La Gruyère mise au défi par sa démographie

| mar, 03. sep. 2013
La démographie du district sera au centre d’une conférence ce mardi à l’Hôtel de Ville. Chance à saisir ou fatalité à (di)gérer?

PAR JEAN GODEL


Le Parti socialiste de la Gruyère organise ce soir à Bulle une conférence sur le thème de la démographie gruérienne. Avec pour invité Walter Leimgruber, ancien professeur de géographie humaine à l’Université de Fribourg. Tour d’horizon avec lui des défis posés au district par sa démographie galopante.

La croissance démographique d’une population est-elle fatalement bonne?
Je ne suis pas si optimiste… Nous sommes un peu victimes de la philosophie de la croissance en général: si quelque chose augmente, c’est bon! Mais on n’a jamais échafaudé de scénario sur la décroissance. La croissance est bien vue alors que la décroissance est a priori mauvaise…

L’évolution démographique de la Gruyère pose-t-elle problème?
En évoquant cet essor démographique, on focalise souvent sur la jeunesse qu’il apporte. Mais une population croissante est aussi une population vieillissante, d’autant plus avec l’espérance de vie que nous connaissons aujourd’hui. D’un côté, il y a bien un certain rajeunissement du district avec plus d’enfants en très bas âge. Mais la tranche d’âge des 40-45 ans reste beaucoup plus importante. Et ce sont ces gens-là qui, d’ici trois décennies, auront plus de 70 ans.

La Gruyère peut-elle créer autant d’emplois qu’elle accueille de nouveaux habitants?
La Gruyère a certes une tradition industrielle, mais limitée – la construction métallique, pour ne prendre que cet exemple est une suite logique du travail du bois. Ce qui lui manque, c’est une économie intégrée, à savoir de l’industrie, mais aussi tous les services qui y sont liés, notamment financiers et techniques. On les trouve à Berne, à Lausanne, un peu à Fribourg. La Gruyère, elle, demeurera dans la périphérie et dépendante de ces services. Je précise qu’à ce titre, elle peut très bien jouer un rôle charnière entre arc lémanique et Plateau.

Faut-il nécessairement juguler l’essor démographique?
C’est un choix politique: de quelle place voulons-nous disposer et pour combien de personnes? Et quelle place laissons-nous à l’agriculture, aux loisirs, aux voies de communication, aux places de travail, à l’habitat? Il y a des conflits pour l’utilisation du sol. D’où l’importance de l’aménagement du territoire.

Les communes sont-elles le bon échelon pour établir cette politique démographique?
Il faut certainement une bonne surveillance par les instances supérieures, notamment le canton. Parce que dans les communes coexistent aussi des intérêts particuliers liés à quel-ques individus, les petits rois villageois, comme je les appelle. Or le nombre de communes est encore trop élevé pour renoncer à un contrôle efficace par le canton.

Les politiques évoquent souvent la qualité des paysages en Gruyère: n’est-elle pas mise à mal par une urbanisation mal soignée?
C’est un problème qui se manifeste un peu partout: la redécouverte de la campagne par les citadins. Jusque dans les années 1960, cela allait dans le sens inverse avec l’exode des campagnes vers les villes. Mais depuis les années 1990, on constate un exode urbain avec des gens qui recherchent la nature. Et se font probablement une image assez fausse de la vie rurale. Ce sont les «rurbains», qui vivent dans les campagnes mais avec un mode de vie complètement urbain.

La Gruyère attire-t-elle les bonnes personnes? Ou, au contraire, celles qui rapportent peu en coûtant beaucoup à la communauté en termes d’infrastructures?
C’est probablement quelque chose d’inévitable. Comme le canton est resté pendant longtemps à l’écart, les gens sont allés chercher du travail dans les grandes villes et reviennent aujourd’hui. Mais qu’est-ce qu’une bonne démographie? Le critère est-il le revenu? L’âge? La question se pose… Et la démographie n’est qu’un aspect d’un problème multifacettes. Tout est lié, on ne peut pas l’isoler du reste.


Bulle, Hôtel de Ville, conférence de Walter Leimgruber sur le thème de la démographie en Gruyère, mardi 3 septembre, 20 h
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...