Les parents de Lucie déboutés

| mar, 10. sep. 2013
La justice argovienne a débouté la famille de Lucie concernant l'enquête pénale ouverte pour homicide par négligence contre cinq membres de l'autorité d'exécution des peines. La Cour suprême du canton a rejeté son recours et classé l'enquête.

Le 21 janvier dernier, le procureur extraordinaire mandaté par les autorités argoviennes avait classé la procédure déclenchée par la plainte pour homicide par négligence, déposée par famille de l'adolescente assassinée en 2009. Il estimait que les personnes visées avaient effectué leur travail correctement.
Les parents et la soeur de Lucie accusent ces fonctionnaires d'avoir commis des négligences dans la décision de placer le meurtrier de leur fille et soeur en liberté conditionnelle, six mois avant le drame. La Cour suprême argovienne a rejeté cette version le 28 août dernier, indique-t-elle mardi.
Elle exclut toute responsabilité pénale des personnes concernées, qui ne seront donc pas inculpées. La famille de l'adolescente fribourgeoise a la possibilité de faire recours contre cette décision au Tribunal fédéral.
Agée de 16 ans, Lucie a été tuée le 4 mars 2009 à Rieden (AG) dans l'appartement de l'ex-détenu alors âgé de 25 ans. Elle travaillait comme jeune fille au pair dans une famille schwyzoise. L'assassin a été condamné en octobre 2012 à l'internement à vie par la Cour suprême du canton d'Argovie.
Les juges se sont montrés plus sévères que les magistrats de première instance qui prévoyaient un internement simple. L'affaire est toutefois remontée jusqu'au Tribunal fédéral, l'avocat du condamné ayant fait appel du jugement de deuxième instance. ATS
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...