Les cartes postales qui offrent Gruyères au canton de Vaud!

| jeu, 24. oct. 2013
Deux cartes postales présentant Gruyères avec des écussons du canton de Vaud ont été mises sur le marché. La bourde constatée, le kiosque les a retirées de la vente.

PAR THIBAUD GUISAN

«Les Vaudois veulent nous annexer!» Gabriel Oberson rit encore de sa découverte: deux cartes postales de Gruyères avec un écusson… vaudois! Ce Bullois flânait le week-end dernier dans la cité comtale quand il est tombé sur cet incroyable trésor.
Il fallait le voir pour le croire. Les deux pièces garnissaient en plusieurs exemplaires un présentoir du magasin de souvenirs situé en face du Restaurant du Chalet de Gruyères. C’était encore le cas mardi après-midi lors de notre passage dans la rue qui mène au château. «Le Pays de Vaud nous envie», rigole Jean-Pierre Doutaz le syndic de Gruyères, qui a été mis au courant de l’«affaire» par le coup de fil de La Gruyère.
Le kiosque qui vendait les cartes postales ne s’était même pas rendu compte de la grossière erreur. «C’est complètement nul», admet le directeur du groupe Chalet de Gruyères SA, qui possède le magasin. Le responsable est visiblement dans ses petits souliers. «On reçoit des lots de cartes postales qu’on achète. Mais on ne choisit pas les motifs. On aurait dû faire un contrôle plus précis lors de la livraison de la marchandise. C’est une leçon.»
Au magasin, la vendeuse disait n’avoir eu aucune remarque de la part d’acheteurs. Pas étonnant, les touristes ne sont pas forcément calés en matière de blasons cantonaux. Tout au plus nous a-t-elle indiqué que les cartes avaient été livrées «récemment». Difficile d’avoir davantage de précisions.
Après notre coup de fil, son directeur a assuré qu’il allait retirer les cartes postales de la vente et les renvoyer au fournisseur. «Ces cartes n’ont aucun intérêt. Elles trompent le touriste. Ce n’est pas terrible, car nous faisons le maximum pour préserver une bonne image du district de la Gruyère.»


Tirées à 1500 exemplaires
La bourde a son origine dans le canton de Schaffhouse. L’entreprise éditrice, Citysights, basée à Thayngen, à la frontière avec l’Allemagne, reconnaît l’erreur. «La personne qui s’est occupée de ce projet manquait de connaissances géographiques, concède son directeur Wolfgang Nopper. Et le kiosque-client n’a pas vu le produit avant le tirage.»
Pas trop catastrophé, le responsable finit par informer que chaque carte a été tirée à 1500 exemplaires. «C’est un minimum pour chaque motif que nous produisons.» L’entreprise est active dans le domaine du souvenir. En plus de cartes postales, elle produit des sets de table, des briquets, des parapluies, des aimants, des sacs, des coucous suisses, des casquettes... Ses activités s’étendent en Suisse, mais aussi en Allemagne, en Autriche, au Luxembourg et au Danemark.
Wolfgang Nopper finit par ajouter, avec humour, que ces cartes «deviendront des raretés, des pièces de collection».


Du gruyère salé
A part le mauvais blason, pas grand-chose à reprocher à ces cartes postales. Tout au plus, le fait qu’elles ne sont plus au goût du jour, puisqu’elles présentent l’ancien téléphérique de Moléson. Et un gruyère vendu à…
34 fr. 50 le kilo! Même pour un réserve avec quinze mois d’affinage, ça fait chérot!
Rassuré sur le fait «qu’il ne s’agit pas d’une volonté du canton de Vaud d’annexer Gruyères», le syndic Jean-Pierre Doutaz dit «prendre ça à la rigolade». «Ça me fait sourire que des gens qui vendent le patrimoine commettent des erreurs pareilles. C’est un manque de concentration du graphiste. On voit qu’une erreur est vite arrivée.»
A l’Office du tourisme de Gruyères, on préfère aussi prendre l’affaire avec le sourire. «C’est une erreur assez drôle, commente sa responsable Anne Grandgirard. Je ne fais pas le tour des boutiques de cartes postales de Gruyères, mais peut-être que je devrais le faire à l’avenir (rires).» L’essentiel pour la responsable est que «l’erreur soit réparée». «Par contre, pour le producteur de cartes postales, c’est une erreur grave qu’il ne sache pas dans quel canton se trouve une région comme Gruyères.»
 

Commentaires

Et on ose de dire que les Valaisans sont des racistes lors de la fête de la châtaigne!
On aurait préféré un drapeau valaisan...

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.