«La fête s’est déroulée dans un excellent état d’esprit»

| mar, 05. nov. 2013
Cédric Yerly affiche sa satisfaction. Ce 9e Comptoir gruérien a attiré 127000 visiteurs, soit 2000 de plus qu’en 2009. Et le nouveau concept des transports a «bien fonctionné».

PAR PRISKA RAUBER ET JEAN GODEL


L’un des gros soucis de Cédric Yerly était la sécurité. Autant de gens, dans un seul lieu, alcoolisés pour certains (si ce n’est la plupart)… «Mais tout s’est très bien passé. Il n’y a rien de grave à déplorer. La fête s’est déroulée dans un excellent état d’esprit.» Les Samaritains n’ont d’ailleurs eu à s’occuper que de bobos. En 2009, ils avaient dû appeler l’ambulance neuf fois.
«Pour vous dire, les séances de sécurité, qui se tenaient chaque matin, duraient environ sept minutes. Il n’y avait rien à régler.» Et le directeur de la manifestation de relever qu’à l’heure de fermeture des bars, à peine trente minutes étaient nécessaires pour vider les lieux. «Impressionnant!»
Grande nouveauté pratique de cette 9e édition, le concept de transport des visiteurs permettant de rallier gratuitement Espace Gruyère en bus depuis des parkings situés à l’intérieur comme à l’extérieur de la ville «a donné entière satisfaction». Les trois lignes du réseau Mobul exploitées par les TPF, renforcées en cadence et en nombre de véhicules, «ont été exploitées le mieux possible». «Les retours des usagers au fil des jours ont permis d’affiner le dispositif, lequel sera probablement reconduit lors de la prochaine édition», communiquent les organisateurs.
Question affluence, ce Comptoir 2013 fait mieux que celui de 2009, avec 2000 visiteurs de plus. A quelques heures de la fermeture, dimanche, la barre des 127000 visiteurs s’apprêtait à être franchie.
Du côté du climat des affaires, «le feed-back que j’ai eu de la part des exposants est bon, indique Cédric Yerly. Nous pouvons accueillir quelque 220 exposants. Et chacun se hâte de s’inscrire. C’est bien que, d’une manière ou d’une autre, ils s’y retrouvent.» Les tenanciers des bars ne sont pas en reste. D’après quelques chiffres qui circulent, l’un d’entre eux aurait réalisé 18000 francs de recettes brutes en un soir!


Nouvelles technologies
Quant aux nouvelles technologies, elles donnent aussi satisfaction aux organisateurs. «Nous avons plus de 5600 abonnés à notre page Facebook, précise Yves-Laurent Blanc, chargé de communication. C’est un outil formidable pour prendre la température auprès des visiteurs, grâce à leurs remarques.» Autre première, l’application pour smartphones a été téléchargée plus de 3000 fois. Quant au site internet du Comptoir, il a reçu 1800 visites quotidiennes en moyenne.
A noter encore que du côté de Nez Rouge, les bénévoles ont parcouru, jusqu’à samedi soir, plus de 8900 km, rapatrié
570 personnes et pris en charge 301 voitures. «Une collaboration à reconduire», conclut le directeur. A propos de l’avenir justement, on peut s’attendre à la même formule dans quatre ans. Avec peut-être un changement concernant les journées spéciales, dont le concept pourrait être revu. La date du prochain Comptoir gruérien n’est pas encore connue.
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...