La puce, la médaille et le réseau social

| jeu, 27. fév. 2014
Basée à Châtel-Saint-Denis, Skoubee a conçu une médaille qui accélère la recherche d’un animal perdu. La start-up propose également un réseau social animalier. Elle vient d’intégrer l’incubateur FriUp à Vaulruz.

PAR THIBAUD GUISAN


C’est une petite médaille, à fixer sur le collier. Son objectif: faciliter les retrouvailles entre un animal égaré et son maître. Le produit a été développé par Skoubee S.àr.l. La société basée à Châtel-Saint-Denis vient d’intégrer pour deux ans l’incubateur de FriUp, à Vaulruz, a communiqué hier l’association de soutien aux start-up.
Le petit support, rouge ou vert foncé, peut être scanné par un smartphone. Directement pour le système Android (grâce à la technologie NFC) ou en lisant le code QR. L’opération permet d’accéder immédiatement au profil de l’animal. Une page internet – remplie par son détenteur – s’ouvre. Elle indique le nom de l’animal et, surtout, les coordonnées de son propriétaire. «En soi, la médaille ne contient aucune information, explique Laurent Schwarz, concepteur de Skoubee. Elle renferme une puce électronique passive qui fait le lien avec une page Web. De là, on peut entrer en contact avec le détenteur de l’animal.»
Un numéro à huit chiffres est aussi imprimé sur chaque médaille. Ce code peut être entré sur le site internet www.skoubee.com et permet d’accéder au profil de l’animal sans passer par un smartphone.


Un demi-million de chiens
Produite en Asie et en France, mais entièrement développée en Suisse, la médaille châteloise est au point depuis juin 2013. Les ventes ont démarré l’automne dernier. «Plusieurs centaines de chiens la portent, note l’entrepreneur. Le potentiel est grand. En Suisse, on compte près de 500000 chiens. Nous avons produit plusieurs milliers de pièces. Nous sommes prêts à démarrer avec de gros volumes. L’objectif serait d’écouler 10000 médailles dans les douze prochains mois. Tout dépendra du réseau de distributeurs que nous arriverons à constituer.»
La question: la médaille Skoubee ne tient-elle pas du gadget? Depuis 2007, tous les chiens suisses ont déjà l’obligation d’être pucés, pour être répertoriés sur la base de données nationale Anis (Animal identity service). «Notre produit n’est pas concurrent, mais complémentaire, répond Laurent Schwarz. Tout le monde n’a pas accès aux lecteurs des puces implantées. Il faut se rendre chez un vétérinaire ou à un poste de police. Alors que 69% des Suisses possèdent un smartphone et que tout le monde a accès à internet. Avec Skoubee, nous accélérons les retrouvailles. Or, un animal de compagnie sur trois se perd au moins une fois dans sa vie.»
Une médaille Skoubee coûte 49 francs, un franc étant reversé à l’Oasis des vétérans, ce foyer de Vaulruz pour chiens abandonnés, souvent âgés.


Réseau social animalier
Au-delà de l’outil de recherche, Skoubee veut développer «une plate-forme interactive»  et un réseau social. Le Facebook des animaux en quelque sorte. «L’idée est de pouvoir échanger des informations sur son animal avec d’autres membres du réseau et de faire des connaissances.» A ce titre, un profil peut être créé gratuitement sans médaille pour un cochon d'inde, une tortue ou un poisson.
Le compte utilisateur contient depuis peu un agenda. «Le propriétaire peut entrer la date des prochains vaccins ou d’un vermifugage, ou la posologie des médicaments qu’il doit donner à son animal. Un rappel sera envoyé via le smartphone.» Cet outil a été développé en collaboration avec le milieu vétérinaire. «Notre but est aussi éducatif, souligne Laurent Schwarz. Grâce aux nouvelles technologies, nous voulons contribuer au bien-être des animaux et de leurs maîtres, mais aussi participer à ce que les gens s’occupent mieux de leurs animaux.»


Recherche investisseurs
A Vaulruz, Skoubee bénéficiera du coaching de FriUp, qui croit dans son projet. «Nous sommes en train de finaliser le business plan.» La petite entreprise est aussi à la recherche d’investisseurs. «Il nous faudrait 500000 francs dans le cadre d’un premier round pour vraiment démarrer et développer de nouvelles fonctions innovantes. Nous espérons une levée de fonds rapide.»

 

--------------------------

La Suisse, un marché test
Laurent Schwarz se dit «dans la puce depuis toujours». Ce Franco-Suisse de 43 ans, originaire d’Alsace, est installé à Châtel-Saint-Denis depuis une dizaine d’années. Formé en biologie, marié et père de trois garçons, il a notamment travaillé huit ans à Granges (Veveyse), chez Sokymat (devenu HID Global). En tant que cadre, il a participé à développer les puces RFID (identifiant par radio fréquence) intégrées dans les passeports biométriques suisses. Il a aussi planché sur la puce implantée sur les chiens suisses, pour le répertoire Anis. «Mais mon rêve a toujours été de développer un produit pour le grand public.»
Pour son projet Skoubee, Laurent Schwarz s’est associé avec trois anciens collègues, dont Egon Konopitzky, ancien directeur de Sokymat et responsable de la chaîne de fabrication. «Personne n’est salarié pour le moment. Tout gain est réinvesti dans la société. Mais on espère créer des emplois, comme toute nouvelle start-up.»
Skoubee S.àr.l. a été formellement fondée en juin. «La Suisse est un marché test. L’objectif est de nous y faire connaître avant d’éventuellement viser l’étranger. Nous avons déjà des contacts en Grande-Bretagne, en Belgique et au Japon.» Le chien reste l’animal prioritaire, avec le chat dans une moindre mesure. «Le cheval pourrait aussi nous intéresser. Ce ne serait pas une médaille. Mais on pourrait imaginer une plate-forme qui servirait à optimiser les performances des chevaux de course, de trot ou de galop. A la condition que nous validions ces besoins dans les milieux concernés.» TG

 

Commentaires

Ca fonctionne pour les poissons?
oui on peut créer un profil Skoubee pour un poisson (sans médaille bien sûr)
Super faudrait pouvoir recolter des infos sur la sante du chien..
Chaque propriétaire membre de Skoubee peut déjà enregistrer des infos santé sur le profil de son animal (mes animaux/agenda)
Bonjour tout le monde, Pour tous ceux qui veulent avoir le lien sur l'article publié sur Skoubee de ce jeudi A bientôt Laurent

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...