Des gravures de Picasso exposées à Fribourg

| mar, 29. avr. 2014
Le Musée d’art et d’histoire de Fribourg consacre une exposition temporaire à l’un des artistes majeurs du XXe siècle: Pablo Picasso.

PAR DOMINIQUE MEYLAN

Le pinceau, le taureau et la femme: le fil rouge choisi pour la prochaine exposition du Musée d’art et d’histoire de Fribourg (MAHF) laisse à lui seul deviner le nom de l’artiste. Du 1er mai au 17 août, des gravures de Pablo Picasso sont à découvrir au MAHF. C’était, avec la peinture, l’un des arts préférés du maître espagnol.
Une part de son œuvre graphique est conservée en Suisse par la Fondation Gottfried Keller. Le MAHF a puisé dans ces quelque 500 gravures pour monter son exposition.
Pas facile de faire un choix dans cette œuvre foisonnante, aux thèmes variés. Comme en peinture, Picasso s’est montré très prolifique en gravure. Pendant la seule année 1968, il crée une série de 347 œuvres. En s’attachant à la pulsion vitale, le MAHF recouvre différents aspects de l’art de Picasso.


Une colombe magistrale
L’exposition commence par un volet biographique. Et déjà une œuvre magistrale: une colombe au style très réaliste. La finesse du trait est telle que l’on serait tenté de toucher les plumes de l’animal.
Dans la partie dédiée au pinceau, on trouve une réinterprétation du Déjeuner sur l’herbe de Manet. La mise en scène rappelle l’original, mais Picasso imagine une nouvelle œuvre, marquée par son style. La représentation perd tout réalisme. Alors que dans le tableau de Manet, une femme seulement est déshabillée, chez l’artiste espagnol, toutes les personnes sont nues.  «En tant qu’artiste novateur, Picasso s’est beaucoup intéressé aux grands maîtres de l’art», commente Pauline Huillet, assistante de projet.
Un peu plus loin, le visiteur découvre des scènes de tauromachie. Spectateur des corridas dès son plus jeune âge, Picasso va conserver cette passion pendant toute sa vie. L’artiste s’est beaucoup intéressé à la figure mythologique du Minotaure, présente sur plusieurs gravures, allant jusqu’à s’y identifier. «Il voyait le Minotaure comme une créature monstrueuse, victime de son propre état», raconte Pauline Huillet.


Gravures de femmes
La pulsion érotique se retrouve dans toute l’œuvre de Picasso. A partir des années 1950, l’artiste représente des scènes de plus en plus équivoques. «On voit la maîtrise du dessin de Picasso, commente Verena Villiger, directrice du MAHF et commissaire de l’exposition. L’artiste exprime en quelques traits le caractère des personnages.»
Une dernière partie est consacrée aux différentes techniques de gravure. Le public pourra d’ailleurs s’y essayer dans un stage organisé du 19 au 21 juin en collaboration avec l’atelier Trait noir. Un guide a été spécialement conçu pour les enfants, leur permettant une visite ludique de l’exposition. Des ateliers d’initiation à la technique de la gravure sont aussi proposés au jeune public. Différentes visites guidées et une conférence sont encore prévues.

 

------------------------

 

Un fonds helvétique
Les gravures exposées au Musée d’art et d’histoire (MAHF) proviennent de la collection de Georges Bloch. «Cet industriel zurichois a accumulé les œuvres gravées de Picasso depuis les années 1920», raconte Verena Villiger, directrice du MAHF et commissaire de l’exposition. Il s’est même lié d’amitié avec l’artiste en 1953. Avant sa mort, Georges Bloch a demandé à Picasso lui-même, ce qu’il devait faire de sa collection. Réponse de l’artiste: «Vendez tout, parce qu’autrement cela finira dans les caves des musées.»
L’industriel n’a pas complètement suivi le conseil de l’artiste, puisqu’il a offert le quart de sa collection à la Fondation Gottfried Keller, gérée par la Confédération. Mais il a assorti ce don d’une condition: l’obligation de présenter fréquemment les gravures. La dernière exposition a été organisée en 2011 à Berne.
Ce n’est pas la première fois que le MAHF expose Picasso. En 1994, le musée avait déjà présenté des gravures de l’artiste, tirées de la collection d’un marchand d’art bernois. DM

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.