Quelques cas de gale au CO de La Tour

| mar, 13. mai. 2014
Fait rare, plusieurs cas de gale ont été diagnostiqués ces jours chez des élèves du Cycle d’orientation de La Tour-de-Trême.

PAR JEROME GACHET

Adjoint du médecin cantonal, Thomas Plattner confirme que trois cas ont été portés à sa connaissance. «Mais il y en a peut-être davantage», précise-t-il. Cette maladie infectieuse cutanée se manifeste par des démangeaisons le plus souvent nocturnes en raison de sillons creusés par le parasite sous la peau dans le but d’y déposer ses œufs.
Rien de très grave, mais qui doit faire l’objet d’un traitement médicamenteux pour éviter le risque de diffusion sur l’ensemble du corps. Les parties qui se trouvent entre les doigts, la face antérieure des poignets et des coudes, les aisselles ou les régions inguinales sont les plus visées par le parasite, indique le Service du médecin cantonal sur son site internet.
Au CO de La Tour-de-Trême, une information a été dispensée aux élèves en question, à leur entourage, ainsi qu’aux enseignants. Pour éviter la contagion, Thomas Plattner recommande aux personnes concernées de nettoyer leurs habits et leur literie à 60 degrés au moins de manière à faire disparaître le voyageur clandestin. Autre solution: mettre tout cela dans un sac plastique durant cinq à sept jours: le parasite n’y survivra pas. La transmission se fait aussi par le contact direct.
Aucun élève n’a été renvoyé à la maison. «Ce n’était pas nécessaire», reprend Thomas Plattner.
 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...