Un «honneur» pour Giger d’être inhumé à Gruyères

| mar, 27. mai. 2014
L’enterrement de l’artiste HR Giger s’est tenu dans l’intimité dimanche, à Gruyères. Son monument funéraire sera soumis à l’approbation de la commune.

PAR PRISKA RAUBER

En présence d’une cinquantaine de ses proches amis, l’artiste HR Giger, décédé le 12 mai, a été enterré dimanche en fin d’après-midi, à Gruyères. S’il résidait à Zurich, le père d’Alien souhaitait sa dernière demeure dans le cimetière de la cité comtale, à l’ombre de St-Germain, son musée. «C’était un honneur pour lui d’être enterré là», confirme Marco Witzig, son ami et assistant. Pour la petite histoire, une minute après sa mise en bière, un éclair a scindé le ciel pour embraser cet ultime adieu.
Giger n’étant pas résident de Gruyères, ses proches ont dû demander à la commune l’autorisation de l’y inhumé. C’est l’usage. Car il faut alors délier un peu plus sa bourse. «Nous recevons une ou deux demandes par an, indique Jean-Pierre Doutaz, syndic. Et du moment que nous avons encore de la place, ça ne pose aucun problème.»
Sauf que là, il ne s’agit pas de quiconque, mais de Giger.  D’un maître, adulé, ténébreux, inspiré par l’accouplement de l’humain et de la machine, par les os et les matrices. Il s’agit de celui qu’on craignait alors, lorsqu’il devint propriétaire du château St-Germain en 1998. Alors bien sûr, les autorités des lieux ont pensé aux possibles conséquences d’accepter sa sépulture à Gruyères.


Pas avant onze mois
Au monument funéraire d’abord, qu’il est aisé d’imaginer à la hauteur des angoisses de l’artiste. «Nous avons donc insisté sur le règlement du cimetière, qui les limite à 1,40 mètre de haut, de large et de long, précise le syndic. Ses proches nous ont garanti qu’il sera sobre. Ils nous soumettront leur projet le moment venu.» Pas avant onze mois, comme le stipule le règlement. Un temps nécessaire à l’affaissement de la terre. Du côté de ses proches, pas de précisions. Ils «digèrent» d’abord sa mort. Et en dévoileront davantage vendredi, à Zurich, lors d’un dernier hommage rendu à 13 h en l’église Fraumünster, auquel chacun est invité.
D’ici le choix du monument, une croix orne sa tombe, sise contre le mur, près des vignes. «Là aussi, en envisageant la visite de ses admirateurs, nous avons pensé l’emplacement. Il ne fallait pas que le recueillement de nos gens en soit perturbé. Sa tombe n’est pas au milieu du cimetière.» Et Jean-Pierre Doutaz de s’empresser de souligner que, depuis l’arrivée de Giger et de sa horde à Gruyères, aucune incivilité n’a été à déplorer. «Ce sont de braves gens! Ils ont juste une allure particulière!»

Commentaires

I am very sorry to hear that Mr. Giger passed away. He was a great artist, and brought a lot of good publicity to Gruyeres. Regards from Victoria, BC Canada

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...