Vuadens pourrait avoir son Conseil général dès 2016

| sam, 31. mai. 2014
L’assemblée communale a accepté à six contre un le principe d’un vote. En cas de oui, il en est attendu plus de clarté et de stabilité dans la conduite de la commune. La modification des limites communales avec Bulle a aussi passé la rampe.

PAR JEAN GODEL

Vuadens votera sur l’introduction d’un Conseil général. Les citoyens réunis lundi soir en assemblée communale en ont largement approuvé le principe par 115 voix contre 21. Le vote interviendra cet automne, le 28 septembre ou le 30 novembre. D’ici là, le comité «Pour un Conseil général à Vuadens dès 2016», qui avait lancé le processus fin 2012, mettra sur pied une campagne d’information.
Lundi, le Conseil communal ne s’est pas formellement prononcé sur le fond. Mais le syndic Daniel Tercier a présenté une synthèse de ce qui sera maintenu ou non en cas de passage à un Conseil général. De même, il en a listé les avantages et les inconvénients. Une présentation qui a fait l’objet d’un accord avec le comité d’initiants (arguments à consulter sur leur site www.vuadens-cg.ch).


Craintes pour les minorités
Parmi les avantages avancés par le syndic figurent une connaissance approfondie des dossiers soumis au Conseil général, une cohésion renforcée entre Législatif et Exécutif, et même un soutien actif du premier dans le travail du second. Au chapitre des inconvénients, il y a entre autres une perte de démocratie directe de même qu’un surcroît de travail pour l’administration.
Au moment des (rares) questions, des citoyens se sont inquiétés du respect des minorités. «Tout se passera au moment des élections», a répondu Patrick Genoud, l’un des porteurs du projet et par ailleurs membre de la commission financière. «Ce sera aux membres de ces minorités de se porter candidats.»
Patrick Genoud a insisté sur la grande variabilité des assemblées communales, parfois noyautées ces derniers temps par des lobbies qui rassemblent leurs troupes en fonction du tractanda. «Le Conseil communal est bien souvent seul face à des assemblées totalement différentes en fonction des enjeux. Ce n’est pas évident pour lui, surtout que sa fonction se complexifie.» Un Conseil général apporterait donc de la clarté et de la stabilité dans la conduite de la commune.


Modification logique
Par ailleurs, trois demandes de crédit pour des investissements dans les réseaux d’eau potable et d’eaux usées ont suscité les remarques d’un citoyen s’étonnant de voir la commune emprunter 775000 francs au total alors que des réserves existent. Le grand argentier Paul-Henri Donzallaz s’est voulu rassurant: on puisera d’abord dans les réserves avant d’emprunter. Ces trois objets ont été acceptés à la quasi-unanimité.
Autre unanimité moins une voix pour la modification des limites communales – sans échange de terrains – entre Bulle et Vuadens dans le secteur de Planchy. C’est que Bulle y possède, en tant que propriétaire privé, une parcelle de 43000 m2 en zone d’activité 1 sur territoire vuadensois. Ce terrain doit encore être équipé: sans modification de limites, ce sera à Vuadens de le faire. Coût estimé: près d’un million de francs, sans compter 1 à 2 autres millions pour réaliser un passage sous voie, histoire de relier la parcelle à Liebherr, qui a des visées sur elle.
Qui plus est, Bulle va devoir équiper d’autres terrains dans le secteur, il y a donc une logique à ce que le chef-lieu le fasse aussi ici, a plaidé Daniel Tercier.
Ce terrain passera donc sur le territoire de Bulle. En compensation, un autre de 47000 m2 situé plus au sud, au lieu-dit Sous-Crêt, passera sur celui de Vuadens. Refuser en espérant des retombées fiscales? Elles ne couvriraient de loin pas les frais, a assuré Claude Thürler, président de la commission financière. Daniel Tercier a aussi rappelé que Liebherr investissait en ce moment 30 mio dans trois objets à Vuadens (une usine, une halle de stockage et un centre de formation). La solution retenue a donc l’avantage de contenter tout le monde.
Enfin, les comptes 2013 bouclent sur 10700 francs de bénéfice pour 9 mio de charges. Cela après un amortissement supplémentaire de 5800 fr. et une mise en réserve de 350000 fr. pour le futur déplacement du bâtiment de l’édilité.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...