Des surcoûts en raison de délais serrés et d'une organisation «chaotique»

| mer, 11. juin. 2014
Les surcoûts du Pont de la Poya à Fribourg s'expliquent par des délais serrés et une organisation insuffisante, selon la commission d'enquête parlementaire (CEP). Celle-ci estime toutefois que tous les intervenants ont travaillé en bonne conscience.

Le projet voté par la population en 2006 se montait à 120 millions de francs. Il est passé à 148 millions via un crédit additionnel adopté par le Grand Conseil en 2010, mais a finalement coûté 211 millions (montant établi fin 2013).
La première CEP mise sur pied dans l'histoire du canton juge que les dépassements de crédit auraient pu être évités. Deux grands facteurs ont pesé, selon son rapport présenté mercredi à la presse.
D'une part la mauvaise gestion de la pression due aux délais pour obtenir le soutien de la Confédération (50% des coûts). D'autre part une organisation insuffisante «pour ne pas dire inadéquate et chaotique», voire «catastrophique».
La demande de crédit présentée au peuple et au Grand Conseil était «bâclée» car réalisée sur la base d'un avant-projet, et non d'un projet définitif. Le projet a dû être modifié plusieurs fois par la suite, ce qui a engendré des frais en plus. Mais les difficultés géologiques constatées n'étaient pas vraiment des surprises, selon la CEP.
Et les erreurs initiales n'ont pas été gommées lors de la demande de crédit additionnel en 2010, en dépit des recommandations de l'inspection des finances. «Il s'agit ici d'un manquement du Conseil d'Etat», dit la CEP. Cette dernière souligne aussi de trop fréquents changements à la tête du département concerné, ainsi qu'un manque de personnel.
L'apport final de la Confédération approchera probablement les 80 millions, indexation et renchérissement compris. Le canton aurait pu obtenir 24,5 millions de plus si l'estimation avait été réalisée de manière précise, et si une analyse des risques avait été faite. ATS

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...