Les incitations ont permis d’accroître les offres de garde

| mar, 03. juin. 2014
Alors que les fonds d’incitation cantonal à la création de places de crèches et d’accueil extrascolaire arrivent à échéance, le bilan est positif.

PAR DOMINIQUE MEYLAN
Les fonds d’incitation à la création de places de crèches et d’accueil extrascolaire ont bien fonctionné, a communiqué hier la Direction de la santé et des affaires sociales. L’offre a augmenté de manière importante. «L’évolution est très positive et correspond à nos objectifs», souligne la conseillère d’Etat Anne-Claude Demierre.
Le fonds d’un million de francs, institué en juillet 2011 pour l’accueil extrascolaire, a été entièrement utilisé. Il a permis la création de 1682 places (388 pour le matin, 738 pour midi et 556 pour l’après-midi). Actuellement, 83 structures offrent plus de 5000 possibilités dans le canton. Une trentaine de demandes, qui ne pourront plus bénéficier de ce soutien, sont encore en cours de traitement.
Pour les crèches, un fonds de 1,4 million de francs avait été ouvert en janvier 2012. Pas loin de 190 places ont été créées. Il reste un solde de 455000 francs, qui devrait permettre de soutenir une partie des neuf projets d’ores et déjà présentés à la DSAS. Quelque 113 places supplémentaires sont prévues.
La Gruyère et la Sarine ont particulièrement profité de cette embellie. Actuellement, le canton compte 51 crèches et offre 1379 places pour les tout petits.


Encore des manques
Malgré ce bilan positif, le nombre de places d’accueil n’est pas suffisant. «Il y a des besoins encore partout», estime Jessica Piccione, collaboratrice scientifique au Service de l’enfance et de la jeunesse. «Les objectifs atteints ne constituent pas un aboutissement, mais un encouragement», reconnaît Anne-Claude Demierre.
Dans sa réponse à une question d’Andrea Burgener Woeffray (ps, Fribourg) et François Roubaty (ps, Matran), le Conseil d’Etat n’aborde pas l’éventualité de mettre de nouveaux fonds à disposition. Selon la directrice de la santé, cette question n’a pas encore été réglée.  
Pour faciliter les recherches de places d’accueil, le canton a mis en ligne une cartographie interactive sur le site internet du Service de l’enfance et de la jeunesse. Toutes les structures ont été répertoriées et peuvent être facilement localisées. En cliquant sur la carte, les coordonnées des responsables s’affichent. Trop complexes à mettre à jour, les disponibilités n’apparaissent pas.
Le canton a également publié une grille de référence tarifaire, qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Ces prix ont uniquement valeur de recommandation. Pour les fixer, les différentes structures et partenaires impliqués ont été consultés.
La grille définit en particulier une fourchette des revenus déterminants: en dessous de 40000 francs, le tarif minimum devrait être appliqué et en dessus de 150000 francs, le prix maximum devrait être facturé. Actuellement, les crèches notamment, présentent de grandes disparités: le prix le plus élevé navigue entre moins de 80 francs et plus de 115 francs la journée.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...