Spectacle aérien exceptionnel prévu dans le ciel broyard

| mar, 12. aoû. 2014
Quelque 400000 personnes sont attendues au meeting Air14. Patrouilles, chasseurs ultramodernes, hélicoptères ou avions de légende sont prévus au programme.

PAR DOMINIQUE MEYLAN

C’est l’événement de tous les superlatifs pour les amateurs de shows aériens. Air14 devrait attirer jusqu’à 400000 personnes à Payerne les 30 et 31 août, puis les 6 et 7 septembre. Des démonstrations de quelque 170 avions par week-end sont au programme de ce meeting organisé pour les cent ans des Forces aériennes suisses. «C’est énorme», reconnaît le directeur de la manifestation, Ian Logan.
Est-ce le plus grand meeting aérien jamais organisé au monde? Difficile de répondre pour le colonel. Mais sa répartition sur quatre jours est unique. «Nous nous sommes dit qu’en un week-end nous n’arriverions pas à montrer tous les avions que nous voulions», explique Ian Logan. Une précédente manifestation, organisée en 2004, avait prouvé l’intérêt du public: quelque 275000 visiteurs s’étaient déplacés en deux jours.


Quelques changements
Un programme quasi définitif sera publié ce mardi. Quelques changements de dernière minute sont déjà intervenus. Les organisateurs viennent d’en obtenir la confirmation: un Airbus A380 survolera Payerne le 6 septembre. Un ravitailleur hollandais a dû être retiré du programme en raison du crash de Malaysia Airlines en Ukraine. «Les Pays-Bas, qui comptent de nombreuses victimes, ont réquisitionné tous leurs avions de transport», explique Ian Logan. De même, un Apache anglais ne pourra venir: il sert actuellement sur le terrain.
Mais le programme reste dense. Un nombre record de patrouilles, une quinzaine au total, seront présentes. Outre la Suisse, la France, l’Italie, la Grande-Bretange et les Emirats Arabes Unis enverront notamment des avions.
La venue d’un team russe doit encore être confirmée. Le comité d’organisation, qui se veut apolitique, justifie son choix par la qualité de cette patrouille, qui se déplace très peu à l’étranger. «Ce spectacle aérien serait une des immenses attractions du premier week-end», rapporte Ian Logan. La décision devrait toutefois se jouer à un autre niveau, que les organisateurs ne maîtrisent plus.
La manifestation offrira également un volet historique. «A peu près tout ce qui a volé en Suisse et qui fonctionne encore, sera présent à Payerne», se réjouit Ian Logan.
Quelque dix écrans géants permettront aux spectateurs de profiter des mouvements et des chorégraphies des appareils. Au sol, plusieurs expositions sont prévues: les visiteurs pourront découvrir les différentes facettes de l’armée, les métiers de l’aviation et visiter un musée du centenaire.


Une journée très courue
La vente de billets en prélocation répond aux attentes. Les places pour la journée du 6 septembre, consacrée à la défense et aux combats aériens, partent notamment très rapidement. Chaque date correspond à un domaine de l’aviation: le 30 août sera dédié à la reconnaissance, le 31 à la capacité air-sol et le 7 septembre aux missions de transport.
Le budget s’élève à 10 millions de francs. Il sera entièrement couvert par les partenariats et les recettes des entrées. De nombreux militaires effectuent par ailleurs leur cours de répétition dans le cadre d’Air14. Ce sont eux qui ont commencé cette semaine à monter les infrastructures.
Tout a été réfléchi jusqu’aux atteintes à l’environnement. Selon une étude commandée par les organisateurs, le kérosène brûlé par les avions ne représente que 8% du CO2 émis dans ce type de manifestation. Près de 75% de la pollution provient du trafic des visiteurs. Un concept, privilégiant les transports collectifs et la mobilité douce, a donc été élaboré.
Une dernière incertitude: quel temps fera-t-il? Seul du brouillard ou un plafond nuageux très bas pourraient empêcher les avions de voler.

----------------------------

 

Pour éviter les bouchons
Accueillir jusqu’à 100000 personnes par jour à l’aérodrome de Payerne est un défi. Les organisateurs ont imaginé différentes astuces pour limiter le trafic et par là même l’impact écologique de la manifestation. Les spectateurs venus en train bénéficieront de navettes gratuites au départ des gares de Payerne, Cugy et Corcelles-Nord. Pour ceux qui choisiraient la voiture, les organisateurs offrent le parking aux véhicules occupés par quatre personnes et plus. Ils ont également conclu un partenariat avec l’association e-covoiturage.ch. Une page internet spéciale doit favoriser le remplissage des véhicules. Autre astuce pour éviter les bouchons: pédaler. De grands parkings gratuits sont prévus à Avenches, Henniez et Lucens. Depuis là, les adeptes de la petite reine pourront rallier Payerne sur des itinéraires sécurisés. DM

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...