Engouement populaire pour la Bénichon du Pays de Fribourg

dim, 21. sep. 2014
Une foule nombreuse a goûté ce week-end aux attraits du terroir. Avec des conditions météos presque idéales, artisans et restaurateurs ont profité d’une magnifique vitrine.

Par Xavier Schaller

«Après la bénichon des carrousels, le contraste est saisissant», constate une jeune maman, venue en famille. Les visiteurs du marché ont visiblement apprécié son homogénéité, avec des stands exclusivement orientés terroir. La quarantaine d’artisans a d’ailleurs mis les petits plats dans les grands, proposant aux visiteurs de nombreuses dégustations, ainsi que des démonstrations de leurs savoir-faire: broderie, fabrication de cloches et de fromage…

Pas mal de Fribourgeois de l'extérieur

Les accents entendus ne sont pas aussi variés qu’on pourrait s’y attendre. Selon un commerçant, «la provenance des visiteurs est joliment mixte, moitié hors canton et moitié de chez nous.» Pas mal de Fribourgeois de l’extérieur sont aussi venus, heureux de faire découvrir les produits locaux à des amis, d’autres régions ou d’autres pays.

Un Toulousain, invité par un ami, apprécie l’ambiance. Par contre, la production suisse lui semble hors de prix: restauration ou produits du terroir, pas sûr qu’il mette la main au porte-monnaie. Pour un consommateur suisse, les prix semblent pourtant raisonnables. «Samedi, ajoute-t-il, il y avait trop de monde. Nous sommes finalement partis en montagne, il faisait tellement beau.» La bénichon a en effet profité d’une météo quasi idéale, la pluie de dimanche, en fin d’après-midi, assombrissant à peine le tableau. «Avec l’été que nous avons eu, les gens sont heureux de profiter du moindre rayon de soleil,» constate une jurassienne.

Si le marché a connu la foule, la restauration n’a pas été en reste. L’Espace Gourmand à Espace Gruyère a servi plus de huit cents menus complets de sept plats, ainsi que 2720 assiettes de spécialités. Quand aux quinze restaurants partenaires, ils ont préparé neuf cents menus, de quoi satisfaire les organisateurs.

Associé au Marché-concours

Question authenticité, il était difficile de faire mieux que le Marché-concours, samedi à Espace Gruyère. Les touristes promenant leurs poussettes dans la sciure, au milieu des taureaux, formaient un tableau étonnant. Par contre, l’association des deux manifestations a obligé les organisateurs à couper la bénichon en deux. Un pittoresque bus GFM de 1953 assurait la navette entre Espace Gruyère et la Place du marché. Mais la perspective de cette ballade n’a pas toujours suffi à convaincre les visiteurs de se rendre aux deux endroits. Malgré leur balançoire de Bénichon, les bars extérieurs, devant Espace Gruyère, semblaient quelque peu isolés.

Notons encore que la messe en patois, dimanche, a fait église comble, à Saint-Pierre-aux-Liens, où une partie des textes était proposée en traduction française simultanée, sur grand écran.

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.