Greenwatt partenaire d’Ennova au Gibloux

| mar, 04. nov. 2014
Greenwatt est désormais impliqué dans le parc prévu entre Le Châtelard et Grangettes.

PAR ANGELIQUE RIME

Un nouveau partenaire fait son entrée dans le parc éolien prévu au Mont-Gibloux, à cheval entre les communes du Châtelard et de Grangettes. Promoteur depuis le début de l’aventure, Ennova a signé, voilà quinze jours, une lettre d’intention de collaboration avec la société fribourgeoise Greenwatt. «Il était dommage qu’il y ait une concurrence par rapport au développement de l’éolien et que des projets puissent se nuire», rapporte David Fattebert, syndic du Châtelard. Nous avons donc poussé ces deux sociétés au dialogue.»
Pour rappel, Greenwatt lorgnait déjà sur cette région. Des mesures de vent avaient été effectuées par la société basée à Granges-Paccot sur la tour Swisscom, au Gibloux. «Nous allons échanger les informations que nous avons déjà récoltées et se coordonner», explique Guillaume Favre, chef de projet chez Ennova. Et de souligner «qu’il est important pour un projet de travailler avec des industriels locaux.» Ce partenariat pourrait-il s’étendre à d’autres régions? «La mutualisation des risques fait sens», dit Jean-Michel Bonvin, directeur de Greenwatt.
Autre élément d’importance pour le parc éolien du Mont-Gibloux: le soutien octroyé par la population de Grangettes lors d’un vote consultatif organisé le 28 septembre dernier. Par 74% des voix, celle-ci a accepté sa création sur le territoire communal. A noter que les citoyens du Châtelard avaient, eux, déjà validé le principe d’une convention de collaboration avec Ennova en mai 2013, dans le cadre d’une assemblée communale.
«C’est un beau résultat, dont nous sommes très satisfaits, commente Willy Gobet, syndic de Grangettes. Légalement, nous n’étions pas obligés de consulter la population. Mais nous l’avons fait par souci de transparence. Au moment où l’Exécutif va procéder à des changements de zone pour le périmètre des éoliennes, cela évitera certainement des problèmes.» Dans le même esprit, un groupe d’accompagnement va être créé d’ici au début de l’année 2015. Des représentants de différentes ONG ainsi que des acteurs du milieu du tourisme en feront par exemple partie.

Vent «satisfaisant»
Tout semble donc fait dans les règles de l’art pour qu’au maximum huit éoliennes, qui produiraient chacune entre 4 et 5 GWh, voient le jour dans le périmètre du lieu-dit Le Défénant. Reste que différents éléments peuvent encore entraver la naissance du premier parc éolien du plateau suisse. Notamment les possibles conséquences de la révision du Plan directeur cantonal, en cours. «Actuellement, il précise certaines zones ressortant du potentiel éolien étudié en 2008. Et le Gibloux n’en fait pas partie. Toutefois, cela ne veut pas dire que des éoliennes ne peuvent pas y être construites, explique Serge Boschung, chef du Service de l’énergie. Mais, une nouvelle évaluation du potentiel éolien est en cours. Le thème éolien du canton devra donc être adapté et il n’est pas encore possible de se prononcer sur la manière dont les nouvelles zones seront considérées.»
L’implantation éventuelle d’un radar militaire à Torny pourrait aussi poser problème. «Nous sommes actuellement en discussion avec le Département fédéral de la défense. Il est possible que la distance entre les éoliennes et le radar influence les signaux, explique Guillaume Favre. Mais il n’existe aucun cadre légal.»
Pour l’heure, le rapport d’enquête préliminaire est revenu des services de l’Etat avec un préavis positif. Prochaine étape, le dépôt d’un rapport d’impact sur l’environnement, puis une mise à l’enquête. «Si les éoliennes pouvaient voir le jour en 2018, ce serait extraordinaire, espère David Fattebert. Il s’agirait d’un signal fort pour le reste du canton.» Quant aux résultats des mesures de vent, elles s’avèrent «satisfaisantes», annonce Guillaume Favre. Soit 5 m/s à une hauteur de 120 mètres. «Mais ce n’était pas une année standard, relève le syndic du Châtelard. Il n’y a pas eu de bise cet hiver!»

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...