Stations en manque de neige, mais tout de même ouvertes

| lun, 29. déc. 2014
Tour d’horizon des stations du Sud, partiellement ouvertes. L’espoir est de mise jusqu’à la fin des vacances.

PAR JEAN GODEL, YANN GUERCHANIK, PRISKA RAUBER

Tant attendues, les premières neiges ont permis aux inconditionnels de la glisse qui trépignaient de chausser leurs skis ce week-end. Mais si la qualité de la neige est bonne, sa quantité fait défaut et le fond manque. Et au-delà d’aujourd’hui, les prévisions n’annoncent guère davantage que de faibles chutes le week-end prochain.

Moléson
Comme dimanche, la station gruérienne a maintenu, hier, ses quatre pistes bleues ouvertes (dont celles de La Joux et du Gros Plané). Mais pour la suite, le directeur Antoine Micheloud préfère ne pas se prononcer. «On avisera au jour le jour.» Le problème, confie-t-il, c’est qu’à cause du vent de dimanche – jusqu’à 100 km/h à Plan Francey – la neige s’est accumulée à certains endroits et en a déserté d’autres. «S’il ne devait pas tomber assez de nouvelle neige, il est probable qu’il n’y ait pas de changement jusqu’à la fin des vacances.»

Charmey
Première ouverture de pistes, hier, pour la station charmeysanne, avec les deux téléskis du sommet. Aujourd’hui, celle de Vounetz en direction de la station intermédiaire de la télécabine accueille à son tour les skieurs. «Et nous avons bon espoir d’ouvrir une piste bleue mercredi, en direction du télésiège de la Scie», confie Guy Morier, le directeur et chef technique. Reste que malgré les nouvelles chutes, la neige est froide et le fond manque.
 

La Berra
«Chaque jour nous rapproche un peu plus de l’ouverture», relativise Didier Kilchoer, nouveau chef d’exploitation des remontées. Ce lundi, le télémixte était ouvert uniquement «aux piétons». «Pour l’heure, la neige manque encore au sommet et nous continuons à canonner.» Il faudra se rendre sur le site internet de la station pour s’enquérir des évolutions journalières. A noter toutefois que «le téléski école», autrement dit l’installation réservée aux débutants, a pu ouvrir ce lundi.
 

La Chia
La dameuse s’est activée sur les pistes en ce début de semaine. «Il y a de la neige, mais elle est tellement légère. Il en faudra davantage» constate Robert Bochud. Le responsable de la buvette signale néanmoins que les sentiers raquettes sont, quant à eux, praticables.

Bellegarde
Hier lundi, toutes les pistes ont pu ouvrir sauf la rouge. «Mais le fond reste fragile, reconnaît Thomas Buchs, responsable d’exploitation. Il faut encore de la neige.» Le froid aidant, les canons vont pourtant pouvoir consolider le manteau neigeux. Selon Thomas Buchs, la situation actuelle devrait se maintenir durant cette semaine.

Les Paccots
Station très étalée, Les Paccots ont vu leurs dameuses travailler d’arrache-pied dimanche. Résultat: cinq des huit installations ont pu être ouvertes hier (les deux Vérolly, Borbuintze, La Cagne, Les Joncs et la piste pour enfants Pikachu) et le seront ces prochains jours. Pour ce qui est de Corbetta, Pralet et la Cierne, il faut attendre: «Il a tellement soufflé qu’on voit l’herbe par endroits», explique Renée Genoud, présidente de Monte-Pente de Corbetta SA.

Rathvel
Alexis Tâche est un patron heureux: sa station est intégralement ouverte depuis hier. La neige, très légère, a certes été emportée par la bise. «Mais là où nous avons damé, ça tient.» Et puis il est tombé hier dix centimètres de poudreuse supplémentaires. Par ailleurs, Alexis Tâche annonce la mise en service du système skidata, parallèlement au système de cartes à cases.


Infos sur toutes les stations sur www.alpesfribourg.ch/fr/remontees-mecaniques.html

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...