Une série TV tournée durant quatre mois

| sam, 06. déc. 2014
Huit épisodes d’une histoire fantastique seront tournés en Gruyère de janvier à avril. La série, qui sera diffusée sur la RTS, est réalisée par le producteur châtelois Pierre Monnard.

PAR THIBAUD GUISAN

Quatre mois de tournage, une dizaine d’acteurs et une trentaine de techniciens en permanence: la Gruyère sera sous les feux des projecteurs en début d’année. De janvier à avril, une équipe de télévision tournera Anomalia. Et elle risque bien ne pas passer inaperçue.
Cette série fantastique comprendra huit épisodes de quarante-cinq minutes. Ils seront diffusés sur la RTS, dès la fin de l’année 2015. En prime time: soit le samedi, peu après 20 h. Le budget n’est pas dévoilé. Cette série fait suite à d’autres productions du genre, comme L’heure du secret (2012 et 2014), Port d’attache (2013) ou A livre ouvert (2014).
Le synopsis d’Anomalia: une neurochirurgienne de renom revient dans sa région natale. C’est là qu’elle se découvre un double don: elle peut connaître le passé et dispose de talents de guérisseuse. Le public suivra aussi le parcours de personnages secondaires, personnel soignant et patients, confrontés à des phénomènes étranges et incompréhensibles, de l’ordre du surnaturel.


Grandvillard rebaptisé
La chaîne de télévision romande a confié la réalisation à Pierre Monnard. Le Châtelois de 37 ans, établi à Zurich et qui a sorti son premier film cette année (Recycling Lily, La Gruyère du 6 mai), a choisi les lieux du tournage. La société Point Prod se chargera de la production.
Les scènes se concentreront sur deux lieux centraux. D’abord, l’ancien préventorium Le Rosaire, aux Sciernes-d’Albeuve, sera transformé en clinique de neurochirurgie. Ensuite, l’histoire se déroulera dans un petit village qu’aura l’honneur d’incarner Grandvillard, rebaptisé Villars-la-Source dans la fiction. «D’autres prises de vue seront effectuées dans l’Intyamon, à Charmey et à Bulle», complète le réalisateur. Des scènes autour d’un bloc opératoire devraient également être tournées sur un des sites de l’Hôpital fribourgeois.
Les repérages ont déjà été effectués. «Ils ont eu lieu entre mars et cet automne, de manière ponctuelle», explique Pierre Monnard. Les origines fribourgeoises du réalisateur ne sont pas étrangères au choix des décors. «Les lieux choisis collent avec l’histoire. Mais c’est aussi une région que j’aime. Je m’y sens profondément attaché. Cette série est l’occasion de présenter des endroits moins connus de la Gruyère, plus authentiques aussi. La région, ce n’est pas seulement l’Ile d’Ogoz. Tourner en hiver donnera aussi un côté plus mystérieux.»


Une trentaine de figurants
Le casting est en train de se finaliser. Une confirmation: Natacha Régnier incarnera le rôle principal. L’actrice belge a remporté en 1998 le Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes pour le rôle de Marie Thomas dans La vie rêvée des anges. Un appel a aussi été lancé pour rechercher des figurants. «En tout, nous devrions avoir besoin d’une trentaine de personnes, estime Pierre Monnard. Quant aux comédiens, il y aura de nombreux Romands et même des Fribourgeois.»
L’histoire a été écrite par Pilar Anguita-Mac Kay, meilleur scénario du Prix du cinéma suisse 2012 pour Summer games. Pour Pierre Monnard, ce mandat est une première. «C’est intéressant de pouvoir raconter une histoire qui se déploie sur plus de six heures, se réjouit le Châtelois. C’est un autre exercice de style.»
Son premier film, Recycling Lily, a enregistré près de 11000 entrées. «C’est un succès, estime le Veveysan. Franchir la barre symbolique des 10000 entrées, c’est rare pour un premier film suisse.» A côté de la série Anomalia, Pierre Monnard se consacre à l’écriture d’un deuxième long métrage. «Il sera en lien avec le thème du Röstigraben. La recherche de financement démarrera l’an prochain.»

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.