Un Printemps culturel va éclore à la salle polyvalente de Sâles

| mar, 03. fév. 2015
Comédienne et désormais programmatrice de spectacles, Delphine Buresi organise une nouvelle saison culturelle à La Lisière. Rencontre avec cette Parisienne installée à Charmey.

PAR ERIC BULLIARD

Elle a quitté Paris pour Charmey, emmenant avec elle son enthousiasme et ses envies. Comédienne, elle découvre depuis son arrivée en Suisse une autre facette du monde du spectacle: la programmation. Delphine Buresi a en effet mis sur pied le Printemps culturel de Sâles, une demi-saison de cinq soirées, proposée dès le 28 février dans la nouvelle salle polyvalente, baptisée La Lisière.
Arrivée en Gruyère il y a deux ans avec son mari et leurs enfants, Delphine Buresi a créé Sagama Prod avec d’abord l’intention de monter ses propres spectacles. «Mais comme beaucoup de comédiens me demandaient s’il y avait possibilité de tourner en Suisse, nous nous sommes lancés, avec mon mari.»
Il faut dire que Delphine Buresi a gardé nombre de contacts de ses années de scène en France. Elle a par exemple joué pendant plus de dix ans – à Paris et en tournée – au sein d’un spectacle à sketches, Ils nous ont relâchés c’matin. Elle a aussi été proche du Carré Blanc: dans ce café-théâtre aujourd’hui disparu ont notamment débuté les Nous C Nous. Une équipe d’humoristes qui a compté dans ses rangs de futures vedettes comme Jean Dujardin, Bruno Salomone et Eric Collado.


Salle de 360 places
C’est d’ailleurs avec Eric Collado que Delphine Buresi a programmé son premier spectacle, en novembre, au Bicubic de Romont. Quelques semai-nes plus tard, elle y a aussi fait venir Molière pour les nuls.
L’ouverture de la salle polyvalente de Sâles lui permet de passer la vitesse supérieure: Delphine Buresi est séduite par la grandeur du plateau et par ce nouvel espace, qui, en configuration spectacle assis, pourra accueillir 360 spectateurs. Une rencontre avec le syndic Jean-Marc Piguet et voici Sagama Prod mandaté pour mettre sur pied une première demi-saison. Une association culturelle est également en voie de création.


Divertissement d’abord
L’affiche de ce Printemps culturel va proposer un spectacle par mois, jusqu’en juin. «L’idée est de divertir les gens, dans des genres variés et avec de la qualité», explique Delphine Buresi. Et avec des spectacles originaux. «Nous n’allons pas faire concurrence à la salle CO2 ou à Bicubic, mais proposer des choses inédites dans la région.»
Pour les saisons suivantes, qu’elle espère fortes d’une dizaine de dates, Delphine Buresi a déjà des contacts et des envies. «Nous commençons volontairement par de l’humour, mais j’espère par la suite élargir à d’autres gen-res», relève-t-elle. Avant d’ajouter que «l’humour n’empêche pas la poésie et l’émotion».


Sur scène en mars
Arrivée à Charmey en raison des activités professionnelles de son mari, Delphine Buresi avoue un «coup de cœur» pour la région. Où elle sent «une demande en matière d’offre culturelle». Et où elle entend s’impliquer: outre la programmation de La Lisière, elle a créé des ateliers de théâtre, s’investit dans Festicharme (le festival de jazz de Charmey) et va organiser la Semaine de la langue française et de la francophonie, dont elle s’occupait quand elle travaillait pour le Ministère de la culture.
Et son retour sur scène? Ce sera pour le 27 mars, à l’Hôtel de Ville de Bulle. Avec une autre comédienne française, Marie-Cécile Gueguen, Delphi-ne Buresi présentera un «two-women-show» intitulé Mona et Lisa dans l’enfer doux d’Hollywoo. La pièce est signée Slawomir Chwastowski, récent metteur en scène de La bonne planque, venu de New York et également installé dans la région. Ou quand la Gruyère sert de point de rencontre entre Paris et New York…

 

------------------

Coup d’envoi le 28 février avec Cuche et Barbezat
Pour cette saison culturelle à Sâles, Delphine Buresi entend miser sur le divertissement et l’originalité, avec un maximum de spectacles inédits dans la région. Cuche et Barbezat rallument le sapin, qui ouvrira la saison de La Lisière le 28 février, n’est ainsi pas encore passé en Gruyère, même si les humoristes neuchâtelois l’ont présenté à Romont. Le deuxième spectacle, Just pas married (le 14 mars), n’a même jamais été joué en Suisse. En tournée en France et en Belgique, cette comédie à deux personnages de Bruno Gallisa a été présentée à Avignon l’année dernière.
Parce qu’elle entend aussi laisser une place aux artistes d’ici et au jeune public, Delphine Buresi a ensuite programmé A 4 épingles, en avril, par Gommette et Gabatcho, troupe de cirque basée à Enney. Suivra Afrika, mon pays arc-en-ciel, de et avec Eric Bouvron, accompagné d’un percussionniste (en mai). Un spectacle mis en scène par Sophie Forte, qui viendra à son tour à Sâles le 21 juin dans Presque nous, mise en scène par le même Eric Bouvron. Le jour de la fête de la musique (21 juin), l’humoriste et chanteuse présentera pour la première fois en Suisse ce spectacle musical en duo avec Thibaud Defever. EB
www.lalisiere.ch

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...