Le Conseil d'Etat ne revient pas en arrière à Marsens

| mar, 10. mar. 2015
Malgré la grève qui se poursuit à la Buanderie de Marsens (BEM), le Conseil d'Etat garde le cap. Soutenant ses deux conseillers d'Etat Anne-Claude Demierre et Georges Godel, il réitère sa décision de vendre la structure à une société privée (LBG SA).

Les deux élus se disent prêts à entendre les collaborateurs concernés à la condition qu'ils reprennent le travail. «La vente était la seule solution possible pour préserver les emplois de collaboratrices et collaborateurs du BEM et la seule alternative à une fermeture pure et simple de la buanderie», indique le Gouvernement dans un communiqué. Au passage, il juge cette grève illicite.

Les grévistes réclament un autre poste à l'Etat. A cela, le Conseil d'Etat répond que, pour l'heure, il n'en existe pas, mais qu'il est «possible que l'un ou l'autre se libère ces prochains mois et qu'une priorité serait alors, comme prévu, donnée au personnel concerné».

La société LBG prévoit de réengager ces collaborateurs, mais à ces conditions.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...