Le CO historique de Bulle a terminé sa cure de jouvence

| mar, 28. avr. 2015
Datant de 1973, le Cycle d’orientation de Bulle avait besoin d’un lifting. C’est chose faite après trois ans de travaux et 21 millions dépensés. Une journée portes ouvertes aura lieu samedi.

Par Jean Godel
Avec la fin des travaux d’extension et de rénovation du Cycle d’orientation (CO) de Bulle, c’est un gros chantier scolaire qui se termine. Mais ce n’est pas le dernier: «J’ai parfois l’impression d’un comité de bâtisse permanent», a ironisé hier, devant la presse, le préfet Patrice Borcard, président du comité du CO de la Gruyère. Samedi, l’inauguration officielle aura lieu lors d’une journée portes ouvertes.
En effet, si quatre nouvelles salles ont été inaugurées la semaine dernière au CO de La Tour-de-Trême, une demande anticipée de permis de construire pour celui de Riaz vient d’être envoyée au préfet de la Glâne (Patrice Borcard s’est récusé) afin de pouvoir entamer le terrassement avant l’été – les seules oppositions concernent les accès au site et non le CO lui-même. Sans cela, il n’est pas sûr qu’il soit prêt à la rentrée 2018.
«Ce serait une catastrophe», assure Patrice Borcard: c’est que les pavillons provisoires, installés au CO de Bulle durant sa restauration, arrivent en bout de course. Ils accueillent toujours 300 élèves, démographie galopante oblige, alors même que les nouveaux locaux ont été livrés à la rentrée dernière… «Une fois réalisé le CO de Riaz et ses 750 places, notre volonté est de retrouver la capacité originelle des autres CO», assure le préfet. Soit 650 élèves à Bulle et 750 à La Tour-de-Trême, contre 1900 à ce jour entre les deux sites.

Volumes immenses
A Bulle, l’école a donc gagné 1600 mètres carrés par l’ajout d’un étage sur le bâtiment sportif. S’y concentrent les salles pour les activités créatrices et manuelles, l’orientation et le cabinet dentaire. La structure en bois et en métal se démarque bien de l’ancien béton. A l’intérieur, les éléments préfabriqués et les gaines techniques sont apparents. Surtout, les volumes sont immenses, à mille lieues des anciennes salles de dessin.
Dans le bâtiment principal, datant de 1973 et remarquablement conservé, l’intervention de l’atelier Jacques Ayer, à Granges-Paccot, s’est voulue respectueuse de l’existant. Les salles ont simplement été rafraîchies. Le linoléum, matériau écologique et résistant, a pris des couleurs et le chêne a été retenu, comme en 1973, pour des éléments du mobilier. Au final, l’ensemble est plus gai. Au sous-sol, des locaux inadaptés ont pu être abandonnés.
Pour l’architecte Sandra Pitteloud, ce sont surtout les salles d’économie familiale et de sciences qui ont gagné en convivialité. Celles des maîtres et de la direction ont aussi été remaniées alors que la bibliothèque se situe désormais au rez, derrière de grandes baies vitrées. Dans le vaste hall central, un ascenseur a été installé.
Un gros effort a été fourni sur le volet énergétique: l’isolation a été renforcée et de nouvelles fenêtres ont été posées. A la clé, un gain de 50% en frais de chauffage, assure le directeur Laurent Comte. Grâce à trois escaliers de secours extérieurs, la sécurité est désormais aux normes.
Budget et délais tenus
Débutés en janvier 2012, les travaux ont donné lieu à une succession de rocades en fonction de la mise à disposition des locaux rénovés. Avec une livraison à la rentrée dernière, les délais ont été tenus de même que l’enveloppe de 21 millions. Présidente de la commission des travaux, la conseillère communale de Bulle Josiane Romanens s’est surtout réjoui qu’aucun accident n’ait eu lieu malgré la cohabitation quotidienne avec 800 élèves.
«Nous avons une très belle école», a conclu Laurent Com­te. Pourtant, la prochaine étape se profile déjà avec la réfection complète de la piscine «parvenue à ses dernières extrémités», a averti Patrice Borcard. L’atelier Ayer rendra cet été une première analyse. Une proposition à l’assemblée des délégués suivra l’automne prochain.
Portes ouvertes, samedi 2 mai, de 9 h à 16 h.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...