Deux millions de déficit pour l'HFR

| mer, 06. mai. 2015
L'Hôpital fribourgeois (HFR) enregistre un déficit de 2 millions de francs au terme de l'année 2014, après un bénéfice de 5,4 millions l'année précédente. La contribution totale de l'Etat s'élève à 65,7 millions (prestations d'intérêt général et financement transitoire).

Le total des charges d'exploitation a augmenté de 1,3 million à 443,7 millions de francs, selon le rapport annuel publié mercredi. Quant aux produits d'exploitation, ils ont grimpé de 2,3 millions pour atteindre 400,2 millions.

L'établissement, qui poursuit ses efforts d'économies, juge son résultat satisfaisant. Il rappelle notamment qu'en août, le canton a décidé de lui retirer 2 millions de francs par rapport au budget initial.

L'activité hospitalière s'est accrue nettement dans le domaine ambulatoire, et légèrement dans le domaine stationnaire.

L'HFR souligne aussi que la tendance à la baisse des tarifs se poursuit en Suisse. Sa situation est d'autant plus tendue qu'il ne peut compter que sur des tarifs partiellement provisoires (les montants fixés par le canton dépassent ceux voulus par certains assureurs). Il a donc constitué des provisions.

L'activité ambulatoire a continué d'augmenter: le nombre de passages s'est accru de 7,5% à 414'685. L'activité stationnaire a progressé de 1,2% à 19'456 hospitalisations. Quant aux urgences, elles sont restées quasiment stables à 71'853 admissions (+0,6%). ATS

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...