La magie du Fantôme va s’emparer de Marly

mar, 26. mai. 2015
Après La Passion du Christ et Métropolis, La Gérinia s’apprête à lever le rideau sur son nouveau projet fou: Le fantôme de l’opéra. La célèbre comédie musicale sera donnée sur la scène du théâtre Equilibre, à Fribourg, dès le 18 juin.

PAR SOPHIE MURITH

L’émotion nichée au fond de la gorge. Samedi après-midi, Pierre Nidegger, président du comité d’organisation, tout sourire, est encore abasourdi d’avoir entendu se mêler la sensibilité des voix et des instruments des 170 interprètes du Fantôme de l’opéra. Ce dernier a pris vie ce week-end à Marly, avant de s’installer du 18 au 28 juin à Fribourg, sur la scène d’Equilibre.
Ainsi, pour la première fois, les 74 chanteurs du Chœur St-Michel, les 80 musiciens de La Gérinia et les douze solistes se sont réunis. Jusqu’alors, chacun travaillait dans son coin sur la comédie musicale. «Ce week-end était un petit aboutissement, explique Jean-Clau-de Kolly, directeur de La Gérinia de Marly. Chacun était impatient d’entendre la totalité.»
Des approches différentes qu’il faut désormais accorder avant la première, le 18 juin. «Je ne veux pas être le chef qui commande, affirme Jean-Claude Kolly, qui tient à profiter de l’expérience de chacun. Certains des solistes ont déjà chanté le Fantôme de l’opéra, certains le connaissent très bien. Nous travaillons d’une manière constructive et participative.»
Une nouvelle étape a donc été franchie dans cette aven-ture musicale, mais aussi organisationnelle, commencée voilà trois ans. «Il nous a fallu un an pour obtenir les droits d’auteur, raconte Pierre Nidegger. Londres qui détient les droits finals, nous les a finalement accordés contre des garanties par rapport aux interprètes.»
Une autorisation de production qui reste pendante à une interprétation strictement fidèle à la partition originale d’Andrew Lloyd Webber et au livret de Charles Hart. En anglais donc. Un surtitrage en français et en allemand est toutefois prévu. «Ce n’était pas bémolisant, assure Jean-Claude Kolly. Nous n’avions pas nécessairement besoin d’originalité.»
Pierre Nidegger s’interroge encore sur les conséquences d’une transgression. «Deux places ont dû être réservées pour chaque représentation pour les personnes chargées de contrôler le respect des clauses.»
Ces contraintes, imposées par contrat, touchent en partie aussi la mise en scène, les décors et les costumes. Un choix musical (lire ci-dessous) qui a également des répercussions financières. «Seize pour cent du prix du billet doivent être reversés aux auteurs, précise Pierre Nidegger, ajoutant que dix autres pour cent sont dus au droit des pauvres et deux francs à Equilibre pour la gestion de la billetterie.
Le budget global de 400000 francs – huit fois plus qu’un budget annuel de La Gérinia – est équilibré. Grâce aux sponsors et aux subventions, qui s’élèvent à la moitié du montant, mais aussi grâce à la billetterie. «Plus de 3600 billets ont été écoulés, se réjouit Pierre Nidegger. La supplémentaire, prévue le 28 juin est déjà à moitié pleine.» Les organisateurs se disent prêts à ouvrir une deuxième supplémentaire, en tenant compte de la balance des coûts et du bien-être des artistes amateurs.


Changer plutôt que trimer
Les musiciens de La Gérinia ont commencé les répétitions le 16 mars, après leur concert annuel. La société a fait l’impasse sur la fête cantonale. «Il était impossible de faire les deux en maintenant la qualité», relève Jacques Meuwly, président de la société de musique.
Techniquement, la pièce n’est pas si difficile pour les musiciens de La Gérinia. Mais elle est différente des pièces habituellement interprétées par l’harmonie, qui évolue en catégorie excellence. «Il s’agit cependant d’acquérir le métier de musicien de comédie musicale, d’accompagnant des chanteurs, note Jean-Claude Kolly. Il faut jouer avec plus de souplesse et de délicatesse. Il faut beaucoup compter les mesures pour être prêt au moment voulu.»


Fribourg, Equilibre, 18 au 28 juin. Infos sur www.phantom-opera.ch

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...