4,65 mio débloqués pour rénover la piscine du CO

| mer, 18. nov. 2015

L'assemblée des délégués des communes pour le Cycle d'orientation du district a débloqué ce mercredi soir un crédit de 5,9 millions: 4,65 millions pour la rénovation complète de la piscine et 1,25 million pour celle des vestiaires des sal­les de gymnastique.

Par Jérôme Gachet

Dans le complexe scolaire de la Léchère, à Bulle, les chantiers se succèdent: après ceux du collège et de l’école secondaire, c’est au tour des infrastructures sportives de voir arriver les machines. Hier soir, l’assemblée des délégués des communes pour le cycle d’orientation du district a débloqué un crédit de 5,9 millions: 4,65 millions pour la rénovation complète de la piscine et 1,25 million pour celle des vestiaires des sal­les de gymnastique du CO.
Des travaux qui n’ont rien de superflu. Selon un rap­port établi en novembre 2014, tout ou presque est à refaire à part l’enveloppe: les bassins et la plage devront être complètement assainis, tout comme les locaux, jugés vétustes. De nouvelles installations techniques, notamment pour le traitement de l’eau, et les tableaux électriques seront remplacées. Il faut dire qu’elles sont d’origine. Sans oublier la ventilation, le système de chauffage, les canalisations, etc. Un rapport qui donne, selon les mots du préfet Patrice Borcard, un «portrait assez catastrophique de ces installations».


Construite au début des années 1970, à la même époque que l’école secondaire, la piscine aura rempli sa mission. D’autant que le nombre d’utilisateurs a doublé lors des vingt dernières années. Prévue pour 200 personnes par jour, elle en accueille aujourd’hui jusqu’à 500. «Il y a urgence à agir si on ne veut pas voir la piscine fermer ses portes dans une année», reprend Patrice Borcard. La piscine ne répond d’ailleurs plus à de nombreuses exigences en matière d’hygiè­ne, de sécurité et d’énergie. Et on n’est pas à l’abri d’une panne…


Fermée durant six mois
Le message a été entendu, les communes acceptant à l’unanimité le crédit demandé. Si tout se passe bien, la mise à l’enquête interviendra en mai 2016. La piscine devrait être fermée durant six mois, de janvier à juin 2017. La rénovation des vestiaires des salles de gym pourra se faire durant l’été, de manière à ce que tout soit prêt pour la rentrée 2017.
Pour les communes, la pilule est dure à avaler. Il y a deux ans environ, un précédent rapport devisait les travaux à 3,5 millions environ. Mais une analyse fouillée a fait état d’une situation plus grave que prévu.
Les communes ont également accep­té le budget 2016 sans broncher. Un budget qui voit pourtant leurs charges augmenter de près de 30% en raison uniquement de la nouvelle loi scolaire. Elles doivent en effet prendre à leur charge la moitié du traitement des enseignants contre 35% jusque-là. De 12,1 millions en 2015, la facture bondit ainsi à 15,6 millions en 2016. Soit 7,65 millions pour le CO de Bulle et 8 millions pour celui de la Tour-de-Trême. A noter que les coûts de fonctionnement n’augmentent pas, le nombre d’équivalents plein temps (144) n’augmentant par exemple pas de 2014 à 2016. Les communes, qui s’acquitteront également des frais de transports, devraient en revanche se refaire sur les coûts du primaire. Ce dont certaines doutent…
A noter que la construction du CO3, à Riaz, avance à la vitesse grand V. Le préfet de la Gruyère espère trouver un arrangement rapidement avec l’opposant qui a fait recours (La Gruyère du 20 août 2015). Pour rappel, le projet bénéficie d’une autorisation anticipée. La nouvelle école devrait ouvrir ses portes en août 2018.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...