Le chantier du CO de la Glâne coûtera 63 millions de francs

| sam, 21. nov. 2015

Le montant des travaux d’agrandissement et de rénovation du cycle d’orientation de Romont a été dévoilé aux délégués des communes jeudi lors de l’assemblée générale de l’institution. Ils se prononceront sur le crédit évalué à 63 millions de francs le 14 janvier 2016. La population, elle, votera le 28 février.

Par Sophie Murith

Cette fois-ci le chiffre a été articulé. Attendus par toutes les communes glânoises pour en tenir compte dans leur planification financière, les coûts des travaux de rénovation et d’agrandissement du CO de la Glâne s’élèveront à 63 millions de francs.


Ce montant a été divulgué jeudi devant les délégués communaux lors de l’assemblée de l’Association du cycle d’orientation. Le contenu du projet en lui-même était connu depuis février 2014. Les lignes n’ont pas bougé non plus depuis le lever de rideau sur le résultat du concours d’architecture (La Gruyère du 21 mars 2015).  

La rénovation et l’agrandissement sont indispensables, a martelé le directeur Olivier Crausaz. Inaugurés en 1973, les bâtiments du CO et ses équipements ont vieilli. Ils accueillent actuellement 950 élèves. «En 2018, ils seront 1050. Nous avons déjà dû accueillir 998 élèves il y a trois ans, mais le nombre de classes spéciales ne sera alors plus suffisant. Une construction s’impose.»
La piscine doit être rénovée et elle arrive à saturation. «Actuellement, l’offre publique se résume à quarante-cinq minutes le vendredi.»
 

Des classes réaménagées
La réfection des anciens bâtiments comprend la création de huit salles de classe, la réorganisation et la mise aux normes de la surface disponible par salle de cours, de 65 à 78 m2. Le service dentaire sera réaménagé pour répondre à la nouvelle Loi sur la médecine dentaire scolaire.


Dans le nouveau bâtiment construit entre le CO et le Bicubic prendra place l’espace aquatique comprenant quatre bassins, à disposition des écoles primaires et des clubs du district aussi. Des salles d’activités physiques – dont un fitness, un hammam et un sauna pour proposer au public un abonnement combiné plus attractif – compenseront la disparition de la salle de sport actuelle transformée en bibliothèque et en ludothèque régionales. Six studios d’ensei­gnement musical pour le Conservatoire y seront créés, ainsi qu’une cafétéria.


Annoncés à 58 millions en mars 2015, les coûts sont désormais évalués, à plus ou moins 10%, à 36 millions de francs pour la rénovation et 27 millions de francs pour l’agrandissement. Le canton devrait verser 6 millions pour autant que les quatre bassins de la piscine soient construits. Et deux millions supplémentaires seraient attribués pour la création des  classes supplémentaires.
 

Un calendrier chargé
Le 14 janvier, une assemblée extraordinaire des délégués sera réunie pour voter le crédit de 63 millions. Le peuple, lui, sera appelé à se prononcer sur la question le 28 février. En prévision de cette échéance, des séances d’informations seront organisées le 13 janvier (20 h) à l’Hôtel de Ville, à Rue, le 19 janvier (20 h) à la salle communale, à Middes, le 21 janvier (20 h), à l’Auberge de l’Union, à Massonnens, le 3 février (20 h), au Bicubic, à Romont, et le 4 février (20 h) au café de l’Union, à La Joux.

Si communes et citoyens donnent leur feu vert, la mise à l’enquête aura lieu au printemps 2016. Les travaux du nouveau bâtiment pourraient alors débuter dès l’obtention du permis, en janvier 2017. Les rénovations des locaux sous la cour et du bâtiment abritant l’actuelle salle de sport commenceraient alors en automne 2018, et celles du bâtiment principal à la rentrée 2019.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.