Fermeture définitive de Tetra Pak confirmée

| mar, 15. déc. 2015

Le couperet est tombé. Le site romontois de Tetra Pak stoppera l’entier de ses activités d’ici à l’automne 2016. Aucune proposition du personnel n’a été retenue. Un plan social a été signé la semaine passée entre la commission du personnel et la direction de l’entreprise.

PAR FRANCOIS PHARISA

Cette fois-ci, la décision est irréversible. Le site romontois de Tetra Pak fermera bel et bien ses portes d’ici à la fin du mois de septembre 2016. Les 123 employés seront licenciés. La direction du leader mondial du conditionnement alimentaire – dont le chiffre d’affaires net s’élevait à 10 milliards d’euros en 2014 comme le mentionne son site internet – n’a en effet retenu aucune des propositions avancées par la commission du personnel, qui visait à maintenir la production actuelle à Romont.
«Toutes les propositions ont été étudiées avec le plus grand soin», a soutenu hier Valérie Cerniglia, directrice de communication de Tetra Pak International dont le siège se trouve à Pully. «Aucune ne pouvait assurer la viabilité de l’entreprise sur le long terme.» Porte-parole de la commission du personnel et employé de la société depuis vingt-sept ans, Christian Perrier précise que «ces solutions portaient sur diverses diminutions de coûts». Celles-ci avaient été transmises à la direction pendant la procédure de consultation, qui avait fait suite à l’annonce de Tetra Pak, le 3 novembre, de son intention de fermer son site romontois, afin de réduire ses coûts de production et d’améliorer sa compétitivité.


Un plan social «acceptable»
Un plan social a été signé la semaine dernière entre la direction de l’entreprise et la commission du personnel – celle-ci n’ayant pas souhaité joindre les syndicats aux négociations. Christian Perrier juge ce plan social «acceptable, considérant que la société n’avait aucune obligation légale de le faire». «Ce qui a été fait va bien au-delà de ce qui est requis», commente pour sa part Tetra Pak, qui refuse de fournir davantage de détails.
Les entretiens individuels entre les employés et les chefs de secteurs commenceront après les vacances de Noël. La date de fin de contrat de chacun sera alors fixée.
 Le calendrier est déjà connu. La production du film soufflé stoppera fin mai. Elle sera transférée dans l’usine suédoise de Fjällbacka. La cellule recherche et développement sera elle aussi envoyée, fin juin, en Suède, à Lund, là où a été fondé Tetra Pak en 1951. Ces deux secteurs emploient 79 personnes. Le troisième secteur, responsable de la fabrication du Tetra Recart, produit de base pour le conditionnement de produits solides, fermera à la fin septembre. Il sera relocalisé à Budaörs, en Hongrie.
Quant à l’avenir du bâtiment, il devrait être vendu à une société qui amène de nouveaux emplois dans le district. Préfet de la Glâne, Willy Schorderet assure que ce but est partagé par la Préfecture, la commune, la Promotion économique et Tetra Pak, «qui doit bien ça à la région».

 

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.