Des directives plus strictes pour encadrer les gens du voyage

| ven, 22. avr. 2016

Les gens du voyage seront soumis à un encadrement plus strict aussi sur sol fribourgeois, après le durcissement déjà appliqué dans le canton de Vaud. Les préfets du canton ont adopté une nouvelle directive qui unifie les conditions pour tout le territoire cantonal.

La politique plus ferme décidée par le canton de Vaud a conduit à un afflux de gens du voyage sur le territoire fribourgeois en 2015, a expliqué Patrice Borcard, préfet de la Gruyère et président de la conférence des préfets, vendredi devant la presse à Bulle.

Par rapport à l'année précédente, le nombre d'installations de camps est passé de 16 à 50, et le nombre de nuitées de 128 à 271. Le nombre de caravanes a explosé, passant de 256 à 910.

Il n'y a pas eu de grave incident, a commenté le préfet de la Veveyse Michel Chevalley. «Mais qui dit trois fois plus de monde dit trois fois plus de problèmes»: les situations conflictuelles sont de plus en plus fréquentes. Les préfets, qui sont responsables de la sécurité publique dans les districts, ont donc décidé d'édicter cette directive pour une meilleure coordination.

Les propriétaires de terrains et les communes sont incités à contacter systématiquement la police dès l'arrivée des caravanes. Celle-ci conduira les négociations. Les parties signeront un document formel fixant soit un refus d'accueil, soit des conditions de séjour précises.

15 francs par jour et par caravane

Cette directive applicable dès le 1er mai ancre le tarif de 15 francs par jour et par caravane, ainsi que la durée limitée à cinq jours. L'une des nouveautés est que le préfet - sur préavis de la police - peut ordonner une évacuation même si un accord a été signé, pour autant que des motifs de sécurité ou de salubrité l'exigent.

Les préfets ont évoqué le cas particulier des Yéniches (gens du voyage suisses), dont les séjours ne provoquent pas de tensions. Leurs pratiques sont respectueuses, et les relations sont bonnes. Il est urgent de leur trouver un emplacement permanent supplémentaire, car celui de Posieux n'est pas suffisant, a ajouté Patrice Borcard. ATS

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...