Les fromages AOP sous tous les angles

| mar, 19. avr. 2016

L’Institut agricole de Grangeneuve accueille ce week-end les premières Journées des fromages suisses AOP. Elles s’adressent aussi bien aux professionnels qu’au grand public et aux familles.

PAR ERIC BULLIARD

«Il n’y a jamais eu, en Suisse, une manifestation d’une aussi grande ampleur, qui va autant en profondeur dans les explications sur ce qu’est un fromage AOP», se réjouit Alain Farine, directeur de l’Association suisse des AOP-IGP (appellation d’origine contrôlée et indication géographique protégée). Présentées hier à la presse, ces premières Journées des fromages suisses AOP se tiennent ce week-end à Grangeneuve.
«Le but est de sensibiliser les consommateurs à l’importance économique et sociale des filières fromagères AOP en Suisse et plus spécialement dans le canton de Fribourg», a relevé Marie Garnier, directrice des Institutions, de l’agriculture et des forêts. A l’heure où les produits de terroir ont la cote, ces Journées souhaitent «renforcer la compréhension ville-campagne et les liens entre producteurs et consommateurs».
Sur les 12 fromages AOP de Suisse, huit ont répondu présent: gruyère, vacherin fribourgeois, Glarner Alpkäse, raclette du Valais, Berner Alpkäse, L’Etivaz, vacherin Mont-d’Or et Tête- de-moine. Après le vendredi, destiné aux professionnels, deux journées s’adresseront au public.


De l’herbe au fromage AOP
Samedi et dimanche, Grangeneuve ouvrira ses portes avec des ateliers (par exemple sur le mariage vins-fromages) et diverses animations (lanceurs de drapeau, sonneurs de cloche). Dans un marché du terroir, quelque 25 exposants proposeront leurs spécialités. Pour les plus jeunes, l’espace de découverte l’Amuse-bouche a été repris du dernier Salon suisse des goûts et terroirs.
Fil rouge de ces journées: comment passe-t-on de l’herbe à un fromage AOP? Dans un souci de vulgarisation, quatre postes présenteront l’histoire, la production, la transformation et le marché des fromages suisses. Il sera question de législation, d’affouragement, d’analyse du lait, de lecture des étiquettes… Le tout avec dégustations, visites de la fromagerie et de la cave d’affinage de Grangeneuve, seule école de Suisse à former toute la filière, des agriculteurs aux fromagers, sur le même site, rappelle son directeur Pascal Toffel.


La jungle des labels
Pour Alain Farine, ce programme doit permettre de rappeler la place des AOP et les exigences de cette appellation, alors que «les consommateurs sont perdus dans une jungle de labels». Et dans le matraquage publicitaire, comme le rappelle cette anecdote: «Il ressort de chaque sondage sur les AOP, en Suisse alémanique, que la plus connue est l’Appenzeller… qui n’est pas une AOP!»
Lancée à l’initiative de Grangeneuve, cette première édition est coorganisée par les Interprofessions du gruyère et du vacherin fribourgeois AOP, ainsi que par l’Association suisse des AOP-IGP. Entre 8000 et 10000 visiteurs sont espérés.
Selon le succès de cette première, la manifestation pourrait se répéter, peut-être au-delà des fromages. Actuellement, 33 produits sont enregistrés AOP ou IGP en Suisse et dix dossiers de candidature restent en suspens à l’Office fédéral de l’agriculture, dont le jambon de la borne.


Grangeneuve, vendredi 22 (professionnels), samedi 23 et dimanche 24 avril (public), 9 h - 17 h 30. www.grangeneuve.ch

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.