Cinq titres sur sept pour les holstein suisses à Colmar

| mar, 21. juin. 2016

Les grandes championnes holstein et red holstein de la Confrontation européenne sont suisses. Déjà championne en 2013, Irène conserve son titre. A Colmar, la Suisse a raflé cinq des sept titres en jeu et a terminé première et deuxième des concours par équipe.

PAR XAVIER SCHALLER

Les étables se vident et la tension monte. Vendredi, 16 h à Colmar, la Confrontation européenne holstein démarre, avec le concours des rouges. Durant deux jours, les meilleures vaches du continent vont défendre l’honneur de leur patrie et de leur lignée.
Dans le stand suisse, on applique de la glace sur les mamelles gonflées, on cherche la colle et on attrape une bouse au vol, avant qu’elle ne salisse quoi que ce soit – et on essuie la vache avec un véritable Sopalin made in France.
Premières dans trois des quatre catégories, en plus des places d’honneur: les red holstein helvétiques ont déjà fait une razzia quand arrive le clou de la soirée, la désignation de la grande championne.
Mais avant de donner son verdict, le juge espagnol Jaume Serrabassa-Vila y va de son petit discours de remerciements. Les organisateurs, ses parents, sa femme, ses amis éleveurs espagnols et catalans, tout le monde y passe.
Il demande ensuite au public d’applaudir, et plus fort que ça – il tend l’oreille comme un chanteur de rock (samedi le juge allemand Markus Mock montrera plus de sobriété). Il galope à travers les vaches, fait semblant de taper la cuisse d’une candidate pour ensuite partir vers une autre. De quoi jouer avec les nerfs des propriétaires et des spectateurs. Le tout avec musique techno de circonstance et jeu de lumières.


Irène, la reine de Colmar
Et enfin, le résultat tombe: Irène (Schrago Frères, Middes), la championne en titre, conserve son bien et Lotanie (Pierre Oberson et Nicolas Savary, Maules) est désignée grande championne réserve.
Comme la reine d’Angleterre, Irène ne semble par ressentir le poids des années. Plus vieille vache de la compétition, avec ses douze ans, elle en remontre aux jeunettes, avec une mamelle qui suscite toujours l’admiration. Dans l’enchaînement, la Suisse remporte haut la main le concours par équipe. Fin de l’acte 1.

L’Europe est bien plus noire
Si en Suisse, les rouges sont les plus nombreuses, au niveau Européen, elles ne représentent que quelques pour cent du cheptel holstein. Pour beaucoup, la grosse journée de la Confrontation, c’est donc celle de samedi.
Dès le matin, une douzaine de cars s’alignent devant le parc des expositions, venus de toute l’Europe. Les machines agricoles, exposées le vendredi sur les places pour handicapés, ont même été déplacées.
Le concours démarre dans deux heures, mais ils sont déjà quelques milliers assis dans le théâtre en plein air à assister au concours de présentation. Samuel Fragnière, du Bry, termine 5e en catégorie junior et la Suisse obtient également ce rang pour l’ensemble de la compétition de jeunes éleveurs (clippage et présentation).
«C’est pas tellement que ça m’intéresse, mais je réserve des bonnes places pour le concours», confie un spectateur. C’est vrai qu’elles seront chères. Les organisateurs tablaient sur 20000 visiteurs en deux jours et leurs attentes ont été dépassées. Hommage aux très nombreux Suisses présents, les bars servent du Rivella, même si la Kronen a plus de succès.
Dans le stand suisse, le ballet a repris comme vendredi, mais du côté des noires. Les rouges, elles, ruminent tranquillement, en contemplant leurs nombreux flots.
Les étables occupent la périphérie des halles et une centaine d’exposants se partagent le centre. Tout pour la vache, de la machine à traire à l’étable, en passant par l’ostéopathie et les compléments alimentaires. Peu sollicités durant les concours, les marchands suivent la compétition sur les nombreux écrans répartis sur le site.
Même si la concurrence est plus rude, la Suisse brille aussi dans le concours holstein. Galys-Vray (Junker, Staub, AL.BE.RO., Iffwil) est désignée championne senior et grande championne, alors que Pandora (Comex Currat-Papaux-Piller, Les Ecassays) est championne junior.
Ne manque que le concours par équipe pour couronner le triomphe suisse. Mais la France lui souffle le titre pour un petit point. Pas de quoi ternir la joie helvétique, mais de quoi assurer l’ambiance dans les bars pour la fin de la journée. Tout le monde se donnera ensuite rendez-vous à Libramont, en Belgique, pour la prochaine édition, en 2019.

 

-------------------

 

Le palmarès
Red holstein
Grande championne: Irène, Schrago Frères, Middes. Grande championne réserve: Lotanie, Pierre Oberson et Nicolas Savary, Maules. Championne junior: Du Louvion Hawaï, EARL Lepoint, Bavay (FR). Championne junior réserve: Barbotine, Roger Frossard, Les Pommerats. Championne senior: Irène, Schrago Frères, Middes. Championne senior réserve: Lotanie, Pierre Oberson et Nicolas Savary, Maules.

Holstein
Grande championne: Galys-Vray, Junker, Staub et AL.BE.RO, Iffwil. Grande championne réserve: Ashlynvray Goldwyn, Pondoresa Holsteins & AL.BE.RO., Hostalets de Tost - Lleida (ES). Championne junior: Pandora, Comex Currat-Papaux-Piller, Les Ecasseys. Championne junior réserve: Naomi, Ulrich Kopf, Mäder (AT).
Championne intermédiaire: Héline, Patrick Rabin et AL.BE.RO., Carentoir (FR). Championne intermédiaire réserve: White, Errera Holsteins di Davide Errera & La Corte di Dotti, Mantoue (IT). Championne senior: Galys-Vray, Junker, Staub et AL.BE.RO, Iffwil. Championne senior réserve: Ashlynvray Goldwyn, Pondoresa Holsteins & AL.BE.RO., Hostalets de Tost - Lleida (ES).

 

--------------------

 

Le plus homogène possible
Par équipe, la Suisse est championne d’Europe chez les rouges et vice-championne chez les noires, derrière la France. Seulement, serait-on tenté de dire, en comparant les palmarès individuels des deux pays. Mais pour les concours par équipe, les nations ne peuvent présenter que des vaches nées et établies dans le pays. La grande championne et la réserve holstein étant nées en France, elles ne pouvaient pas concourir.
Le pays doit ensuite constituer le lot de quatre le plus homogène possible: taille, largeur du cou, pis… Cela amène parfois à écarter une championne pour une vache moins bien classée, mais s’insérant mieux dans le groupe. «Pour l’homogénéité, la Suisse était clairement la meilleure», explique Pascal Henchoz, agriculteur à Essertines-sur-Yverdon et juge suisse du concours par équipe (il y a un juge par nation). «Mais le système mammaire des Françaises était très régulier et clairement supérieur aux autres. Au final, ça se joue à un point et la France mérite sa victoire.» XS

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.