Le canton se sépare de son architecte

| mar, 28. juin. 2016

L'architecte cantonal fribourgeois, Thierry Bruttin, quitte son poste à la fin août. Des désaccords avec le Conseil d'Etat ont poussé les deux parties à ne pas confirmer le contrat au terme de la période probatoire. L'intéressé est libéré immédiatement.

Des divergences de vues ont surgi au fil des mois au sujet de la conduite et de la stratégie du Service des bâtiments, a indiqué l'exécutif cantonal mardi dans un communiqué. Il a précisé qu'aucune des parties ne fournirait de commentaire supplémentaire aux médias.

Le poste sera prochainement mis au concours. Dans l'intervalle, l'intérim est assuré par le chef de service adjoint, avec le soutien de la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions.

Le canton avait engagé Thierry Bruttin à l'été 2014, en remplacement de Charles-Henri Lang qui partait à la retraite. Le Valaisan avait été auparavant l'architecte de la ville de Fribourg durant cinq ans. ATS

 

Commentaires

et de son Directeur de l'informatique !
Quelle jolie langue de bois ! Erreur de casting ? Personne trop avant-gardiste ? On n'en saura rien et le silence est de rigueur. Lorsqu'on prolonge la période probatoire pour finalement "se débarasser" du fonctionnaire il faut lire entre les lignes ... On le licencie pas (cela ne se fait pas dans la fonction publique) mais on s'arrange entre copains et on réoriente la carrière de la personne. Pas très courageux le CE sur ce coup-là ! Le cityoen a droit à une explication plus claire.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...