Pierre Broye à la tête des constructions

| mer, 06. jui. 2016

Le Conseil fédéral a nommé Pierre Broye, ancien directeur de PolyForce SA à Bulle et résident de Gumefens, à la tête de l’Office fédéral des constructions et de la logistique (OFCL). Il succède ainsi à Gustave E. Marchand, qui fera valoir son droit à la retraite à la fin du mois de novembre.

Originaire de Nuvilly, Pierre Broye a 52 ans. Il est titulaire d’un master en sciences économiques de l’Université de Fribourg. De 1990 à 2000, il a occupé plusieurs postes au sein des PTT (plus tard Swisscom SA, au siège de Berne), travaillant comme contrôleur de gestion, puis comme adjoint du directeur des finances, responsable du contrôle de gestion et enfin analyste financier senior. De 2000 à 2003, il a dirigé les finances et la logistique du groupe CVE – Romande Energie, à Morges. En 2003, il a suivi des cours de perfectionnement pour cadres dirigeants à l’Institut européen d’administration des affaires à Fontainebleau.
Pierre Broye a ensuite été engagé comme responsable de la division d’enquêtes fiscales spéciales (aujourd’hui Affaires pénales et enquêtes) de l’Administration fédérale des contributions. Puis, il est devenu directeur administratif et financier d’E-mmunizer SA, à Préverenges, de 2007 à 2010. Il a repris ensuite la direction de la société Y Management SA à Rossens jusqu’en 2015, avant d’être nommé à la tête des finances et de l’administration de PolyForce SA.
«Comme en témoigne son parcours professionnel, Pierre Broye satisfait aux exigences de la fonction et dispose de toutes les compétences requises», communique l’OFCL.

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...