Une chapelle où fidèles et touristes se retrouvent

| sam, 13. aoû. 2016

Au terme d’une messe prévue dimanche, un apéritif sera servi pour célébrer le soixantième anniversaire de la chapelle des Clés. Inauguré en octobre 1956, ce lieu de culte trouve toujours son public. Officiant depuis plus de trente ans dans ses murs, l’abbé Guy Oberson évoque son histoire et sa mission.

Par Valentin Castella

Le rendez-vous est désormais connu. Chaque dimanche durant l’été, ils sont plusieurs dizaines à se rendre à la chapelle des Clés pour assister à une messe. Cette tradition a été instaurée en 1956, lorsque ce lieu de culte a été inauguré. Dimanche à 10 h 30, ils seront certainement une centaine à s’y retrouver pour célébrer dignement par une messe le 60e anniversaire de l’inauguration du site, qui sera suivie d’un apéritif au chalet du SC Chalamala.

C’est en 1950 que l’idée de la construction d’un lieu de recueillement à cet endroit est née, lors d’une discussion entre Jacques Hohl, André Glasson et Georges Schmid. Trois ans plus tard, Jacques Hohl décéda à quelques dizaines de mètres du replat de la Chenauda, sur le chemin menant à la cabane des Clés. En guise d’hommage, la chapelle changea de statut, passant d’une idée à un projet concret. Une fondation fut créée à cet effet.

Un succès populaire
Le 30 avril 1955, les travaux commencèrent et c’est le 21 octobre 1956 que la chapelle fut inaugurée sur un terrain
offert par la famille Clerc, qui exploitait le chalet de la Chenauda et qui veille toujours sur elle. «Cette chapelle se fond parfaitement dans son environnement, décrit l’abbé Guy Oberson (78 ans), qui officie dans ses murs depuis plus de trente ans. Elle a été construite simplement, avec des matériaux qui proviennent des environs. En l’observant, je perçois une certaine humilité qui correspond à l’état d’esprit de la région.»

Situé à 1290 mètres d’altitude, ce lieu de culte dédié à la Sainte-Vierge avait été, à l’époque, construit à cet endroit car il se situait aux alentours des cabanes de Chalamala, de la Rupaz, du Pliano et des Clés. Bâtie pour les alpinistes et les armaillis, la chapelle est aujourd’hui devenue un lieu de passage incontournable, chevauchant le sentier des fromageries et du sentier raquettes de la Chia. «Beaucoup de gens connaissent cet endroit et viennent s’y ressourcer, explique l’abbé Guy Oberson. Mais il y a aussi énormément de randonneurs et de touristes qui découvrent cet endroit et qui s’y arrêtent pour s’y recueillir, mais aussi pour pique-niquer. Cela fait aussi partie de la mission de l’église d’offrir des lieux de rencontres.»

«Un point d’ancrage»
En soixante ans, la chapelle des Clés a conquis son public. A l’heure où les églises se vident, cet endroit accueille entre cinquante et soixante personnes chaque dimanche lors de la belle saison. «Il y a parfois moins de monde lorsque la météo n’est pas favorable, sourit l’abbé Guy Oberson. Mais qu’importe. Je monte tous les dimanches et une messe est célébrée, parfois avec seulement quelques fidèles.»

Selon le citoyen d’Epagny, le succès de cette chapelle s’explique par le fait qu’elle se situe en montagne: «Les personnes qui quittent la plaine se retrouvent dans un autre monde, loin de leurs soucis quotidiens. Ils ont la possibilité de se libérer d’un poids, de la pression de la société et des trop nombreuses sollicitations. A force, on perd notre humanité et le fait de se retrouver dans un tel lieu permet ensuite de repartir plus fort.» Il continue: «Pour d’autres, cette chapelle constitue un point d’ancrage. Ils retrouvent un endroit dans lequel ils se sentent bien, où ils ont la possibilité de s’enraciner.»

Rénové à plusieurs reprises, notamment son toit de tavillons, ce lieu de culte devrait conserver son élan actuel ces prochaines années et accueillir sans encombre ce flux de fidè-les et de curieux. «Il n’est pas possible de prédire l’avenir. Mais la foi chrétienne existera toujours. Et puis, cette chapelle continuera aussi d’attirer d’autres personnes, simplement en quête d’humanité.»

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...