Guy Oberson reçoit le prix culturel de l'Etat de Fribourg

| ven, 09. sep. 2016

Après le chanteur Gustav, le festival bédéMANIA, l’écrivain Jean-François Haas et la compagnie de danse Da Motus!, le peintre Guy Oberson est le lauréat 2016 du prix culturel de l’Etat de Fribourg, décerné tous les deux ans et doté d’un montant de 15000 francs. Le peintre de Lentigny est  honoré «pour l’ensemble de son œuvre et son rayonnement».

Né en 1960 à Billens, Guy Oberson est «probablement le peintre fribourgeois vivant le plus connu aujourd’hui aux niveaux suisse et international», a écrit hier la Direction de la culture dans un communiqué.

Ambiance inquiétante et fascinante
L’autodidacte a commencé sa carrière de peintre en 1988. «Dans son œuvre, Guy Oberson se réapproprie le réel pour se concentrer sur des thématiques imprégnées de tradition artistique: corps, portraits, paysages, en évitant toutefois une retranscription exacte de la réalité», poursuit le communiqué. L’artiste est connu pour ses grands formats aux tons pourpres violacés ou noir et blanc, à l’ambiance inquiétante et fascinante. Il est l’un des rares artistes à utiliser la technique de la pierre noire, héritée de la Renaissance.
Profondément humaniste, Guy Oberson s’est intéressé, ces dernières années, à des thématiques en lien avec l’environnement et le sacré. En 2011, il a déjà reçu une bourse pour un séjour de six mois dans l’atelier berlinois de l’Etat de Fribourg. Il expose régulièrement en Suisse, à Paris ou à Berlin. Il a également participé au salon international du dessin contemporain à Paris et à Shanghai. En 2017, son travail sera exposé à Thonon-les-Bains.

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...