Les familles vont passer à la caisse

| lun, 26. sep. 2016

Les primes maladie standards vont renchérir de 5,1% dans le canton de Fribourg l’an prochain, et de 6,9% pour les enfants.

Dans le canton de Fribourg, les primes moyennes de l’assurance maladie pour les adultes augmenteront de 5,1%. En moyenne suisse, elles vont renchérir de 4,5%, soit la plus forte hausse en six ans. L’augmentation des primes pour enfants sera quant à elle de 6,9% (6,6% en moyenne suisse) et de 5,7% pour les jeunes adultes (5,4% en moyenne suisse).
«Même si elles sont, avec celles du canton du Valais, les moins chères des cantons latins, il s’agit toutefois d’une augmentation disproportionnée si l’on se réfère à la hausse estimée des coûts de la santé (coûts en charge de l’assurance obligatoire de soins) de 2,6% pour le canton de Fribourg (3,3% pour la Suisse)», communique la Direction cantonale de la santé et des affaires sociales (DSAS).
«Cette hausse excessive est d’autant plus incompréhensible que le canton prend en charge 2% supplémentaires des frais hospitaliers chaque année depuis 2012 (sauf en 2014)», poursuit la DSAS. Les caisses maladie réalisent ainsi une économie de près de 9 millions de francs par an. En toute logique, cela devrait se reporter favorablement sur les primes, estiment les autorités fribourgeoises. Or, ce n’est pas le cas et la hausse 2017 est «une nouvelle fois ni justifiable ni acceptable».
Selon Margrit Kessler de l’Organisation suisse des patients, c’est la structure tarifaire qui est principalement en cause. «Le gros problème est qu’il y a de plus en plus de traitements ambulatoires, au détriment des traitements hospitaliers», explique-t-elle à l’Agence télégraphique suisse (ATS), partageant l’avis de la Fédération des médecins suisses. Or, le traitement ambulatoire est entièrement pris en charge par les caisses maladie, alors que le canton finance en partie les soins stationnaires.


A cause de l’offre
Pour Margrit Kessler, il est donc souhaitable que les cantons mettent aussi la main au porte-monnaie pour les traitements ambulatoires. «Alors, les primes maladie baisseraient.»
Quant à Santésuisse et à Curafutura, les deux faîtières des assureurs maladie, elles estiment que la hausse des primes reflète les coûts de la santé. Plus l’offre en hôpital et en médecins est large, plus les dépenses sont élevées.
Les caisses maladie doivent annoncer jusqu’au 31 octobre les nouvelles primes aux assurés, qui ont ensuite jusqu’au 30 novembre pour résilier leur contrat. La DSAS met à disposition des informations via son site internet (www.fr.ch/dsas). ATS/PR

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...