Un premier permis pour l’ambitieux projet du golf

| mar, 06. sep. 2016

Les travaux pourront enfin commencer au golf de Pont-la-Ville. Le permis de construire permettra de bâtir 23 logements de luxe. Administrateur du golf, Urs Müller espère que le projet global – estimé à plus de 200 millions de francs – sera terminé dans cinq ans.

Par Jérôme Gachet

Sept ans: c’est le temps qu’Urs Müller aura attendu pour obtenir le premier permis de construire de son ambitieux projet pour le golf de Pont-la-Ville. Cette autorisation lui permettra de lancer les travaux de construction de 23 appartements de luxe.
Toujours selon l’administrateur de l’établissement et le responsable du projet, la commercialisation de ces logements – dont le coût est évalué à 45 millions de francs – devrait débuter entre avril et mai, tandis que le premier coup de pioche est attendu pour le début de l’automne 2017. «L’octroi de ce permis, c’est le vrai feu vert pour la vente. L’année prochaine marquera le début de la partie opérationnelle», se réjouit-il.
Et ce ne sera que le début d’un long processus (La Gruyère du 3 septembre 2015). Entre 30 et 34 autres logements un peu plus petits sont également prévus sur le site. Cette deuxième tranche, également estimée à 45 mios, devrait être mise à l’enquête d’ici le mois de janvier.
Un autre dossier entre dans sa phase décisive: l’agrandissement du parcours. «Il compte déjà dix-huit trous, mais avec 6000 m2 au lieu de 5000 m2 actuellement, il répondra davantage aux attentes d’une clientèle nationale et internationale.» Le Plan d’aménagement de détail ayant été approuvé en 2014, reste à obtenir un permis – encore un – et à effectuer les travaux.
Et ce ne sera pas le dernier. Bâtiment amiral du complexe, l’hôtel cinq étoiles (avec 80 chambres et suites environ, 20 à 25 résidences hôtelières, un spa de près de 3000 m2 et plusieurs restaurants) devrait êre mis à l’enquête entre mars et avril 2017. Mais de nombreux points peuvent encore être modifiés, reprend Urs Müller, qui n’articule pas de chiffres.
Il confirme en revanche que l’ensemble du projet (devisé à 200 mio) sera peut-être légèrement revu à la hausse suivant les changements effectués pour l’hôtel.


Inauguration en 2021?
Au chapitre des investisseurs, le groupe Benedetti et Urs Müller, lui-même actionnaire avec sa femme, avaient annoncé l’ouverture du capital à d’autres partenaires: «Les négociations viennent de se terminer et j’espère pouvoir donner les noms des nouveaux partenaires dans le courant du mois d’octobre. Il devra y avoir un Suisse et un ressortissant d’un autre pays.»
En comptant un an de préparatifs et procédures administratives et quatre ans de chantier, le complexe pourrait être terminé en 2021.
Si le projet entre désormais dans sa phase concrète, chaque étape prend plus de temps que prévu. C’est en effet en 2009 que le projet avait été rendu public. A l’époque, on parlait d’un investissement de 120 millions dans les cinq à six ans à venir…
Urs Müller évoque le temps qu’il a fallu pour élaborer le projet, l’affiner et obtenir les autorisations nécessaires, mais aussi pour trouver les investisseurs. «J’ai sous-estimé ce point, confie-t-il. Ce n’est pas qu’une question d’argent, mais aussi de relations entre les
personnes. On voulait être certains que les actionnaires s’entendent entre eux. Cela a pris du temps, mais c’était nécessaire.»

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...