«La configuration a changé»

| jeu, 17. nov. 2016

Dernier membre de l’entente bourgeoise en lice, l’UDC Stéphane Peiry espère rejoindre le quatuor PDC-PLR déjà élu.

Par Dominique Meylan

Quel sentiment vous laisse ce 1er tour?
Une excellente impression: j’ai réalisé un résultat presque inespéré avec 34000 voix. Jamais un candidat UDC n’avait obtenu un tel score.

N’avez-vous pas l’impression d’avoir été trompé par l’entente? Le PDC en profite et l’UDC beaucoup moins.
J’en profite, parce que je fais quand même 13000 voix que je n’aurais probablement pas engrangées seul sur une liste UDC. C’est vrai que les autres partis ont été servis et je suis le der-nier à terminer le travail. Mais, glo-
balement, il faut voir le côté positif, la stratégie de l’entente a magnifiquement bien fonctionné avec quatre élus au premier tour.

Si l’entente voulait vraiment cinq conseillers d’Etat de droite, n’aurait-il pas fallu lancer le PLR Peter Wüthrich?
Oui et non. Oui, si on fait référence au score extraordinaire de Peter Wüthrich. Non, si on se réfère à la stratégie mise en place depuis le début, c’est-à-dire gagner cinq sièges avec la représentation de tous les partis au Conseil d’Etat. Partir à deux aurait signifié qu’on voulait maintenant six sièges. Ce n’était pas crédible.
Ensuite, si on analyse les résultats, Peter Wüthrich a bénéficié de plus de 10000 listes compactes UDC alors que pour ma part j’ai bénéficié de 6000 listes compactes PLR. Enfin, Peter Wüthrich a été tiré par son colistier Maurice Ropraz, alors que je ne pouvais pas compter sur un sortant.

L’UDC a stoppé sa progression au Grand Conseil. N’est-ce pas un mauvais signal?
Par définition, quand un parti progresse fortement, il est presque inévitable qu’il atteigne un plafond, même si je pense que l’UDC a encore une marge de manœuvre. Nous avions l’espoir de gagner des sièges, mais les circonstances nous en ont empêchés.

Vous avez réalisé un bon score au premier tour. N’avez-vous pas atteint un plafond au-delà duquel il est impossible d’émerger pour un UDC?
J’ai bon espoir que ça change. Si vous m’aviez posé la question il y a cinq ans, je vous aurais dit que c’était presque impossible pour un candidat UDC de récolter 30000 voix. J’ai participé aux assemblées du PDC et du PLR où j’ai été formidablement accueilli. ça me donne confiance.

Vous vous dites dans la ligne de l’UDC suisse. N’est-ce pas aussi cela qui explique le retard pris sur les autres membres de l’entente?
Pour moi, ce n’est pas une surprise de terminer 6e des candidats de l’entente. Par définition, l’UDC polarise plus que le PDC ou le PLR.

Où irez-vous chercher des voix supplémentaires?
J’irai les chercher partout, à commencer par nos partenaires de l’entente.

Chez ce tiers d’électeurs PDC qui ne vous a pas soutenu?
On m’a présenté comme le candidat qui pourrait mettre en danger le 3e siè-ge PDC. Il y a certainement eu le réflexe de soutenir Olivier Curty. Maintenant, la configuration a totalement changé, c’est pourquoi j’estime que mes chances sont encore meilleures en tant que candidat unique de l’entente.

Le PDC et le PLR vont-ils se mobiliser?
C’est la clef de ce deuxième tour. La votation fédérale et l’élection des préfets vont aussi créer de la mobilisation.

Vos adversaires vous disent très à droite. Est-ce le cas?
Etant le candidat de l’UDC, je suis sans doute le plus à droite de la liste de l’entente. Je me sens à l’aise dans mon parti. Après, c’est sans doute à relativiser selon les questions. Dans un questionnaire smartvote, il faut se prononcer par oui ou par non, puis tout le monde est catalogué. Comparé aux candidats au Grand Conseil par exemple, je ne suis pas isolé à droite.

Vous avez beaucoup fait campagne sur l’économie. N’est-il pas temps de parler de la santé, du social, de la culture?
Nous l’avons fait. Je me suis porté candidat parce que j’estime que l’économie sera l’un des thèmes les plus importants des cinq prochaines années. Mais il reste aussi des choses à changer dans la santé et le social. A mon avis, des modifications sont à apporter à la loi sur l’aide sociale.
Je pense qu’il faut durcir les conditions: le canton connaît un développement important des dépenses dans ce domaine, alors que le but de l’aide sociale est de réinsérer. Il faut donner les moyens à ces personnes de retrouver du travail.

L’UDC avait fait de son opposition au Centre islam et société un des moteurs de sa campagne en 2015. On en a beaucoup moins entendu parler cette année.
On nous a accusés d’avoir mis ça sous cloche, mais ce n’est pas le cas. J’ai toujours été opposé au Centre islam et société. Ce qui a été mal compris, c’est que si je suis élu au Conseil d’Etat, je respecterai la collégialité.

Vous avez montré patte blanche pendant la campagne. Est-ce vraiment votre caractère?
Ceux qui me connaissent savent que je suis pragmatique et responsable. La politique suisse exige qu’on trouve des majorités pour faire avancer les dossiers. Et pour cela, il faut aussi tenir compte de l’avis des autres.

Pourquoi voter pour vous?
J’ai une bonne expérience politique après dix ans au Grand Conseil et cinq ans à la Commission des finances et de gestion. Je connais les dossiers et les enjeux, je pense avoir des solutions à proposer. Sur le plan politique, il est temps que l’UDC prenne sa part de responsabilités dans la conduite du canton. Nous sommes une force politique importante avec 21 députés au Grand Conseil. Aux élections fédérales, nous étions même le premier parti.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...